Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le requin griset au Canada

Habitat

Besoins en matière d’habitat

Le requin griset est surtout considéré comme une espèce benthique de profondeur qui habite à des profondeurs supérieures à 91 mètres (m), mais on sait qu’il peut également se trouver aussi bien à la surface qu’à des profondeurs de 2 500 m (Ebert, 2003). L’espèce se trouve surtout au‑dessus des plateformes continentale et insulaire de même qu’aux pentes plus élevées associées à des zones de remontée d’eau froide et de forte productivité biologique (Ebert, 2003). On croit que les jeunes requins grisets demeurent dans les eaux moins profondes de la plateforme continentale et du sommet de la pente jusqu’à l'âge de l’adolescence, période durant laquelle ils vont plus bas dans la pente, en eau plus profonde (Ebert, 2003). Les nouveau-nés et les juvéniles peuvent souvent errer près du rivage et se trouvent occasionnellement dans des baies et des ports (Ebert, 2003). Les mâles adultes demeurent généralement en eau plus profonde, où l’accouplement et la parade nuptiale ont lieu. En Colombie‑Britannique, lors d’une unique étude par marquage (n = 214) effectuée dans les bras de mer du long de la côte ouest de l’île de Vancouver, les individus observés étaient principalement des juvéniles mâles et femelles, mais jamais des femelles matures, et les deux sexes mesuraient en moyenne 205 centimètres (cm) de long (figures 7 et 8). Une étude par vidéosurveillance réalisée dans le détroit de Géorgie n’a également permis d’observer que des animaux immatures dont la longueur moyenne était de 240 cm (n = 35) (Dunbrack, communication personnelle, 2006).

Figure 7. Emplacements de marquage (cercles rouges) du requin griset le long de la côte ouest de l’île de Vancouver dans le cadre d’une étude par marquage effectuée en 1994.

Figure 7. Emplacements de marquage (cercles rouges) du requin griset le long de la côte ouest de l’île de Vancouver dans le cadre d’une étude par marquage effectuée en 1994. (Voir description longue ci-dessous.)
Longue description pour la figure 7

La figure 7 est une représentation détaillée des zones de gestion du poisson de fond de la Commission des pêches maritimes du Pacifique (CPMP) à l’intérieur des eaux du Pacifique canadien, le long de la côte de la Colombie-Britannique. Elle illustre la délimitation de chaque zone (3C, 3D, 4B, 5A, 5B, 5C, 5D, 5E) en différents tons de gris.

Figure 8. Distribution des fréquences de longueurs des requins grisets mâles (tableau supérieur) et femelles (tableau inférieur) capturés lors d’un relevé de recherche le long de la côte ouest de l’île de Vancouver en 1994. Source : Pêches et Océans Canada, données non publiées.

Figure 8. Distribution des fréquences de longueurs des requins grisets mâles (tableau supérieur) et femelles (tableau inférieur) capturés lors d’un relevé de recherche le long de la côte ouest de l’île de Vancouver en 1994.

Tendances en matière d’habitat

Il n’y a pas de tendance connue en matière d’habitat pour le requin griset des eaux de la Colombie‑Britannique.

Protection et propriété

Aucun habitat n’a été protégé expressément à des fins de conservation des requins grisets. Il existe plusieurs aires de conservation du sébaste qui soumettent la plupart des activités de pêche à une restriction; on ne sait cependant pas si les requins grisets utilisent ces zones. Il y a eu, dans le passé, de multiples propositions visant la protection de zones connues pour abriter de fortes concentrations de requins grisets et susciter un intérêt pour la plongée touristique, mais aucune n’a été exécutée à ce jour (Harvey‑Clark, 1995).