Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEWIC sur le chabot de profoundeur (populations des Grands Lacs - Ouest du Saint-Laurent et population de l'Ouest) au Canada - Mise à jour

Importance de l'espèce

Dans les lacs où on le trouve, on ne saurait trop insister sur le rôle écologique du chabot de profondeur en tant que proie majeure d’espèces piscivores économiquement importantes comme le touladi et la lotte (Day, 1983).

Dans les Grands Lacs, l’espèce constitue un excellent indice de la santé de l’habitat et de la communauté des poissons d'eau profonde. Sa réapparition, en 1996, dans le lac Ontario a signalé une série de changements au sein de la communauté des poissons pélagiques (Casselman et Scott, 2003, Mills et al., 2003) et la possibilité d’une réduction des effets de prédation de l’éperlan, du gaspareau et de la lotte. On croit également que le chabot de profondeur subit les effets négatifs des contaminants qui peuvent affecter son habitat d’eau profonde. Ceci, toutefois, n’est qu’une supposition. Sa réapparition dans le lac Ontario, dont on le croyait disparu, est particulièrement encourageante, car elle signifie peut-être que le lac Ontario, de bien des manières, se remet de la dégradation marquée qui a affecté sa communauté de poissons et ses habitats pendant une bonne part du dernier demi siècle.

Le chabot de profondeur, finalement, présente un intérêt particulier pour les personnes qu’intéressent la zoogéographie et la dispersion postglaciaire au Canada (Scott et Crossman, 1973).