Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de l’omble de fontaine aurora (Salvelinus fontinalis timagamiensis) au Canada (version finale)


Introduction

Quand l'omble de fontaine aurora a été décrit pour la première fois par Henn et Rickenbach (1925), on a cru qu'il s'agissait d'une espèce distincte. Depuis ce temps, d'autres l'ont classé comme sous-espèce de l'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) (Martin 1939, Sale 1967, Qadri 1968 et Behnke 1980), alors que Vladykov (1954) était d'avis qu'il s'agissait plutôt d'une variation de couleur de l'omble de fontaine. On considère présentement l'omble de fontaine aurora comme appartenant à la race de l'omble de fontaine (Snucins et Gunn 2000); toutefois, le Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada (CSEMDC, maintenant le COSEPAC) a maintenu sa désignation de sous-espèce. On sait que l'omble de fontaine aurora a cohabité avec des populations sympathiques d'omble de fontaine dans ses lacs indigènes sans grand mélange génétique. Cela appuie donc la reconnaissance de l'omble de fontaine aurora comme unité évolutionnaire distincte.

Qadri (1968) a observé des différences dans la structure du squelette de l'omble de fontaine aurora et l'omble de fontaine, en particulier dans le nombre de vertèbres troncales, le nombre d'arêtes bifides prononcées, le nombre de rayons épineux simples et le nombre total d'arêtes épineurales. Il y a également des différences morphométriques, dont la longueur du maxillaire.

Renseignements sur l'espèce

Nom commun : Omble de fontaine aurora

Nom scientifique : Salvelinus fontinalis timagamiensis

Statut présent et la date d’évaluation la plus récente : En voie de disparition – Mai 2000 (aucun changement).

Justification de la désignation : Disparues antérieurement de leur habitat naturel, les populations qui y sont réintroduites dépendent d’une intervention continue, telle que le chaulage des lacs pour tamponner l’acidité.

Répartition : Ontario

Historique de son statut : Désigné comme étant en voie de disparition en avril 1987. Son statut a été réexaminé et confirmé en mai 2000. La dernière évaluation se fondait sur un rapport sur le statut mis à jour.