Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Loi sur les espèces en péril - Rapport annuel de 2012

6 Surveillance et évaluation

Le processus de surveillance et d'évaluation consiste à examiner les méthodes employées pour déterminer si les mesures de conservation sont sur la bonne voie et permettent d'atteindre les buts et les objectifs de rétablissement qui ont été fixés. Les trois objectifs de la surveillance et de l'évaluation sont les suivants :

  • repérer le changement de statut de conservation d'une espèce;
  • déterminer l'efficacité des mesures de protection et de rétablissement;
  • mesurer les progrès accomplis relativement aux objectifs de rétablissement.

Voici les principes clés qui orientent le processus de surveillance et d'évaluation :

  • Le processus doit être fondé sur des données fiables. Plus précisément, les résultats des mesures visant la protection et le rétablissement feront l'objet d'un suivi et seront évalués. Les activités nécessaires à la réalisation de ce suivi et de ces évaluations seront intégrées aux documents sur le rétablissement.
  • Ce processus doit refléter les principes de gestion adaptative. Les buts, les objectifs et les mesures en matière de rétablissement seront examinés en fonction des résultats de la surveillance et de l'évaluation associés à des facteurs externes importants (les changements climatiques, par exemple). Les mesures de protection et de rétablissement seront ajustées ou adaptées pour tenir compte des circonstances nouvelles ou changeantes dans l'environnement et dans l'écosystème dans lequel vit chaque espèce.
  • Le processus doit mener à une réévaluation. Lorsque le changement observé dans la situation d'une espèce est suffisamment important pour justifier un réexamen de sa situation, l'information à cet égard sera transmise à l'organisme chargé de l'évaluation des espèces.

6.1 Surveillance

La surveillance des espèces en péril est continue dans les aires patrimoniales de l'Agence Parcs Canada afin d'évaluer l'état à long terme des espèces ainsi que les résultats des actions de rétablissement.

En 2012, l'Agence Parcs Canada a terminé les évaluations détaillées du statut de conservation de 134 espèces dans les lieux patrimoniaux protégés. Ces évaluations serviront de base pour la surveillance future du statut de conservation de chaque espèce à l'échelle des lieux patrimoniaux. Au fur et à mesure que les nouveaux renseignements seront accessibles, il sera possible de mettre à jour les évaluations détaillées afin d'établir les changements dans le statut de conservation. Ces informations alimenteront les plans d'action fondés sur les sites qui déterminent les activités de rétablissement et contribuent à définir la progression nécessaire à l'atteinte des objectifs en matière de rétablissement.

6.2 Rapport sur la situation générale des espèces sauvages visées par la LEP

L'article 128 de la LEP exige qu'un rapport général sur la situation des espèces sauvages soit préparé tous les cinq ans suivant l'entrée en vigueur dudit article (2003). L'objectif de ce rapport est de fournir aux Canadiens et aux Canadiennes un aperçu des espèces sauvages qui se portent bien, de celles qui devraient faire l'objet de surveillance et de celles qui ont besoin d'être évaluées ou réévaluées officiellement par le COSEPAC. Les rapports intitulés Les espèces sauvages : Situation générale des espèces au Canada (voir la section 2.1) que prépare un groupe d'experts fédéral-provincial-territorial remplissent cette obligation. En 2012, également pour remplir ces exigences, le ministre de l'Environnement a présenté le rapport complet intitulé Espèces sauvages 2010. Le prochain rapport, Espèces sauvages 2015, est en cours de préparation.