Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Gravelier (Erimystax x-punctatus)

Biologie générale

On ne connaît rien de la biologie du gravelier au Canada, et il existe peu de données sur les populations nord-américaines de cette espèce (Becker, 1983). Les individus trouvés dans le tronçon nord de la rivière Thames mesuraient de 52 à 57 mm de longueur et, d’après les données obtenues sur les individus de l’Ohio (Trautman, 1981), il est probable que les poissons ontariens étaient des adultes. Au Kansas, la fraye se produit au début du printemps sur les radiers de gravier à courant rapide (Cross, 1967). La nourriture est probablement constituée d’insectes épibenthiques (Parker et McKee, 1980). Davis et Miller (1967) ont découvert que les bourgeons gustatifs présents sur les barbillons du gravelier étaient extrêmement gros, ce qui peut indiquer que ce poisson fouille sous les rochers et dans les crevasses à l’aide de son museau sensible.