Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la lamproie du ruisseau Morrison (Lampetra richardsoni var. marifuga) au Canada (version finale)


Le rétablissement

7. L’objectif du rétablissement

L'objectif du rétablissement de la lamproie du ruisseau Morrison est d'assurer sa viabilité à long terme à son aire naturelle. Il est probable que cette espèce sera toujours vulnérable à certains risques en raison de son aire de répartition extrêmement limitée.

8. Les objectifs du rétablissement

Voici les énoncés des objectifs du rétablissement :

  1. Résoudre les incertitudes taxonomiques reliées à la lamproie du ruisseau Morrison afin de lui offrir une protection efficace et favoriser son rétablissement.
  2. Maintenir une population autonome de lamproies du ruisseau de Morrison à l'intérieur du ruisseau Morrison.
  3. Maintenir et, dans la mesure du possible améliorer, l'intégrité écologique de l'habitat de la lamproie du ruisseau Morrison.
  4. Accroître le savoir scientifique sur la lamproie du ruisseau Morrison par le biais d'enquêtes additionnelles sur son évolution naturelle, sur son habitat essentiel et sur les menaces à sa pérennité.
  5. Favoriser la sensibilisation de la lamproie du ruisseau Morrison et le statut de conservation et encourager l'engagement de la collectivité locale dans l'intendance et la protection de l'habitat.

9. Les méthodes pour atteindre les objectifs de rétablissement

La méthode générale recommandée dans la stratégie de rétablissement comprend :

  • mettre en place et appuyer des initiatives d'intendance,
  • entreprendre des activités spécifiques de recherche pour combler les lacunes du savoir et clarifier les menaces,
  • délimiter et protéger les habitats clés,
  • minimiser les répercussions provenant de l'utilisation de la terre et de l'eau dans le contexte d'un plan plus vaste d'aménagement du bassin hydrologique et
  • concevoir et mettre en place des programmes de surveillance solides.

Une description des méthodes et des actions recommandées se retrouve au Tableau 1. Ces actions seront expliquées par après dans un ou plusieurs Plans d'action à être élaborés par le Groupe de mise en œuvre du rétablissement. Des plans et des décisions additionnels pourraient exiger l'engagement des parties intéressées et des participants, y compris les agences gouvernementales, les Premières nations, les propriétaires terriens privés, l'industrie et les groupes locaux d'intendance.

Table 1. Stratégies prioritaires et actions recommandées pour le rétablissement de la lamproie du ruisseau Morrison
Priorité1StratégieActionsMesure du rendement2
NécessaireÉtablir et soutenir le Groupe de mise en œuvre des mesures de rétablissement ou un autre groupe de travail pour la lamproie du ruisseau Morrison.
  1. Inviter les détenteurs d'enjeux et les parties intéressées à participer au Groupe de mise en œuvre des mesures de rétablissement.
  2. Encourager les administrations municipales à déléguer un représentant à siéger au Groupe de mise en œuvre dans le but de faciliter le Plan d'action du rétablissement.
  3. Instituer la direction du Groupe de mise en œuvre des mesures de rétablissement (présidence, animateur, etc.), élaborer ses pouvoirs et le financement nécessaire pour appuyer les activités du groupe.
  4. Élaborer et mettre en œuvre un ou plusieurs Plans d'action, qui sera orienté sur la Stratégie de rétablissement.
A-t-on établi le Groupe de mise en œuvre des mesures de rétablissement ou un groupe semblable?
Le Groupe est-il soutenu adéquatement au plan financier et quant à son expertise technique?
Le Groupe a-t-il mis au point un Plan d'action?
Le Groupe a-t-il atteint les objectifs énoncés dans la stratégie de rétablissement?
NécessaireCombler les lacunes du savoir qui nuisent à la conservation de la lamproie du ruisseau Morrison.

Traiter des lacunes clés en matière d'information, notamment :

  1. synthèse et rapport d'information sur les études antérieures,
  2. études phylogénétiques pour clarifier le statut taxinomique de l'espèce,
  3. l'alimentation des adultes,
  4. l'utilisation de l'habitat et les exigences,
  5. information sur le cycle biologique et les procédures d'identification pour les différentes étapes du cycle biologique,
  6. causes de la mortalité (p. ex. température, matières polluantes, prédation, envasement de l'habitat d'incubation, etc.)
  7. facteurs limitatifs à la croissance de la population.
Existe-t-il des lacunes dans l'information clé qui empêchent la conservation de la lamproie du ruisseau Morrison?
PrimaireClarifier les menaces à la lamproie du ruisseau Morrison.

Entreprendre les recherches appropriées pour clarifier les menaces, notamment :

  1. Évaluer les répercussions de l'utilisation des terres et de l'eau sur la productivité des habitats de la lamproie.
  2. Élaborer des lignes directrices pour atténuer des menaces potentielles reliées au développement ou à l'utilisation de l'eau.
Les menaces ont-elles été clarifiées et évaluées?
Les menaces sont-elles atténuées?
PrimaireEffectuer des études pour définir l'habitat essentiel de la lamproie du ruisseau Morrison.Entreprendre les recherches nécessaires pour définir l'habitat essentiel dans la nature et pour le délimiter. Se reporter à la Partie 6.2 pour prendre connaissance d'une liste d'activités nécessaires de recherche.A-t-on défini l'habitat essentiel pour la lamproie du ruisseau Morrison?
PrimaireMettre au point un plan de viabilité au niveau du bassin hydrologique comprenant : 1) l'identification de l'habitat clé, du débit et des valeurs hydrométriques pour la lamproie et 2) les directives pour éviter les répercussions locales et au niveau du bassin hydrologique, qui pourraient être traduites en décisions efficaces.Le Groupe de mise en œuvre des mesures de rétablissement travaillera en collaboration avec les détenteurs d'enjeux pour s'assurer que les activités de drainages des plans d'expansion des bassins hydrologiques abordent les préoccupations clés de l'habitat.A-t-on identifié les zones clés dans le bassin hydrologique (c.-à-d. celles qui ont une importance disproportionnée pour le maintien de l'habitat et le régime d'écoulement)?
A-t-on élaboré un Plan pour le bassin hydrologique qui reconnaît l'importance de ces habitats?
Les habitats clés ont-ils été protégés de manière efficace?
PrimaireÉlaborer et mettre au point un programme de surveillance à long terme.

L'Équipe de rétablissement et le Groupe mettent au point un programme de surveillance pour évaluer la réponse de la population aux activités de gestion et aux menaces. La surveillance comprend :

  • les tendances de l'abondance de la lamproie du ruisseau Morrison et des prédateurs de l'espèce,
  • les tendances dans la quantité et la qualité de l'habitat,
  • la qualité de l'eau,
  • l'utilisation de la terre
  • et l'utilisation de l'eau.

Nota : Il existe des inquiétudes voulant que les méthodes de recensement aient une incidence sur la population.

A-t-on mis en place des programmes de surveillance?
Depuis quand le programme de surveillance est-il en vigueur? S'avère-t-il efficace?
Est-ce une activité bénéfice pour la population?
Le financement à long terme est-il assuré?
PrimaireÉtablir des objectifs pour la qualité de l'eau et l'utilisation de l'eau pour le ruisseau Morrison.
  1. Évaluer le besoin d'une qualité de l'eau ou des objectifs de qualité pour une espèce spécifique.
  2. Travailler de concert avec les organismes pertinents, au besoin, pour atteindre les objectifs
  3. Évaluer la nécessité d'un plan de gestion global de l'eau pour le ruisseau Morrison.
A-t-on établi les objectifs pour la qualité de l'eau et l'usage de l'eau et l'a-t-on communiqué aux organismes de réglementation et aux détenteurs d'enjeux?
SecondaireInformer et éduquer les parties intéressées et le grand public sur les espèces et la biodiversité en général.

Le Groupe sur la mise en œuvre des mesures de rétablissement travaillera avec les organismes gouvernementaux et les enseignants pour élaborer :

  1. du matériel didactique (p. ex. une brochure éducative, du matériel installé sur le Web) pour expliquer le cycle biologique de la variété, les valeurs de sa biodiversité et les menaces à sa survie. Envisager de concevoir des documents pour le projet provincial WILD (http://www.hctf.ca/wild/about.htm)
  2. du matériel didactique pour utilisation dans les écoles publiques, en particulier dans les écoles de la région du ruisseau Morrison.
  3. des panneaux explicatifs pour installation à des endroits spécifiques (p. ex. aux carrefours routiers, aux projets d'amélioration de l'habitat, etc.). Obtenir le financement pour la fabrication des panneaux et leur entretien.
Le matériel éducatif a-t-il été fabriqué?
A-t-on réussi à infléchir la perception du public et à le sensibiliser?
Combien de classes ont reçu des présentations didactiques?
SecondaireTravailler avec les administrations municipales, les promoteurs immobiliers et les autres groupes pour améliorer et encourager l'intendance des bassins hydrologiques.Élaborer des critères pour évaluer les effets de l'aménagement de terrain (incluant l'exploitation forestière et l'expansion urbaine) sur les habitats de la lamproie, préparer des lignes directrices pour une bonne intendance, créer des Zones d'habitat sauvage, le cas échéant, et établir des zones spéciales de développement, le cas échéant. Pour les terres privées, travailler avec les propriétaires terriens en les encourageant à pratiquer une bonne intendance. Élaborer et mettre en place les meilleures pratiques de gestion, au besoin. Mettre au point et utiliser des engagements sur la conservation, si cela est utile.A-t-on résolu les critères de l'exploitation forestière et de l'aménagement du territoire?
Est-ce que l'exploitation forestière et l'aménagement du territoire répondent à ces critères?
Est-ce que des PGI ont été élaborés et communiqués?
Se conforme-t-on aux PGI?
SecondaireMettre au point des protocoles solides pour les recherches scientifiques (p. ex. limiter le nombre de poissons pêchés chaque année, etc.)

L'Équipe de rétablissement travaille avec les organismes gouvernementaux pour établir les limites du travail expérimental et les activités de collecte.

Nota : Une licence de la LEP est requise pour pêcher en toute légalité et entreprendre des recherches sur des espèces sauvages inscrites sur la LEP.

Les protocoles scientifiques de recherche ont-ils été établis et communiqués?
Ont-ils été mis en place?

1 La priorité a été établie à partir du jugement professionnel dans un des trois groupes, allant de plus élevé à plus faible : nécessaire, primaire, secondaire.

2 Les mesures du rendement tracent le progrès en vue d’atteindre les objectifs énoncés. Les mesures du rendement sont présentées dans le tableau sous forme de questions, les réponses fournies permettent de surveiller en tout temps les progrès.