Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le scinque de l’Ouest (Eumeces skiltonianus) au Canada - Mise à jour

Facteurs limitatifs

La présence de l'E. skiltonianus et l'expansion de son aire de répartition au Canada sont limitées par divers facteurs d’ordre climatique ou humain. Le Sud de la Colombie-Britannique constitue la limite nord de son aire de répartition. Sa dépendance à l'égard d'un climat relativement chaud et sec limite probablement sa répartition et l’expansion de son aire dans la province. À l'échelle locale, les principales caractéristiques de l’habitat qui régissent probablement la répartition et l’abondance sont la présence de clairières sur des pentes orientées au sud où l'espèce peut nicher, la présence d’un couvert herbacé où trouver de la nourriture et se protéger contre les prédateurs, la présence d’un sol meuble pour creuser des terriers et la présence de roches et de troncs d’arbre abattus pour s’abriter.

La fragmentation de l’habitat attribuable aux activités humaines constitue sans doute un des principaux facteurs limitant la répartition et la survie des populations d’E. skiltonianus dans les habitats qui leur conviennent. Cette fragmentation gêne probablement les déplacements entre les habitats, et pourrait diminuer le taux de colonisation de nouvelles régions et le taux de recolonisation des régions d’où les populations ont disparu pour d’autres raisons ou à cause de fluctuations stochastiques. L’importance de ces processus métapopulationnels pour l’E. skiltonianus n’a pas encore été étudiée, mais pourrait être prononcée à la lumière de la capacité de dispersion apparemment faible de ce petit lézard et des grandes fluctuations de ses populations.