Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon atlantique au Canada

Protection, statuts et classifications

Le saumon atlantique est actuellement désigné ou classé par plusieurs organismes nationaux ou internationaux. Aux États-Unis, les populations endémiques au Maine ont été désignées « en voie de disparition » (endangered) en vertu de l’Endangered Species Act. En avril 2006, le COSEPAC a désigné la population de saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy (IBF) « en voie de disparition », et la population du lac Ontario, « disparue du Canada ». La population de saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy est actuellement désignée « en voie de disparition » en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada, et la population du lac Ontario est actuellement désignée comme étant « disparue de l’Ontario » en vertu de la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition de l’Ontario. Les mesures de gestion des pêches offrent aussi une protection importante au saumon atlantique. Ces mesures sont complexes et varient d’une administration à l’autre, mais comprennent généralement les suivantes : fermetures de pêches, limites imposées sur les types d’engins de pêche (pêches autochtones et récréatives), restrictions saisonnières, politiques de rétention et de remise à l’eau des prises (p. ex. quotas, pêche avec remise à l’eau, non rétention du poisson PBM). L’habitat du saumon est aussi protégé et géré par le ministère des Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur les pêches. En vertu de la législation provinciale, le saumon atlantique est une espèce désignée comme étant « disparue de l’Ontario », sensible au Nouveau-Brunswick, « en sécurité » en Nouvelle-Écosse, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador et « non évaluée » pour l’Île-du-Prince-Édouard.