Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le quiscale rouilleux (Euphagus carolinus) au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

Le Quiscale rouilleux est une espèce exclusive à l’Amérique du Nord. Sa zone d’occurrence s’étend sur plus de 7,6 millions de km² et couvre presque toutes les provinces canadiennes, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest, la majorité de l’Alaska et certaines parties des États du Minnesota, du Michigan, du Vermont, du New Hampshire, du Maine, de New York et du Massachusetts (Avery, 1995; figure 1).

L’aire d’hivernage du Quiscale rouilleux englobe le sud du Massachusetts, le sud-est de l’État de New York, le sud-est de la Pennsylvanie, le sud-ouest de la Virginie, le nord de l’Ohio, le sud-est du Michigan, le sud-est du Wisconsin, le centre de l’Iowa, le centre du Kansas, le centre de l’Oklahoma et les autres États de la côte de l’Atlantique. Le Quiscale rouilleux hiverne également par endroits, de façon sporadique et en très petit nombre, dans le sud de la majorité des provinces canadiennes (Avery, 1995; figure 1).

Aire de répartition canadienne

L’aire de répartition canadienne du Quiscale rouilleux s’étend de Terre-Neuve-et-Labrador au Yukon et couvre toutes les provinces et tous les territoires (Godfrey, 1986; J. Richards, comm. pers.; figure 1).

La limite nord de l’aire de reproduction canadienne du Quiscale rouilleux est délimitée par la région de Old Crow, dans le nord du Yukon, le delta du fleuve Mackenzie, le Grand lac de l’Ours et le Grand lac des Esclaves, dans les territoires du Nord-Ouest, les rivières Thelon et Arviat, au Nunavut, la rive sud de la baie d’Hudson, de Churchill (Manitoba), au centre de l’Ontario, le lac Guillaume-Delisle et Kuujjuaq, dans le nord du Québec, Davis Inlet, au Labrador et la côte nord de Terre-Neuve (Cadman et al., 1987; Erskine, 1992; Gauthier et Aubry, 1995; Norment et al., 1999; Manitoba Avian Research Committee, 2003; Sinclair et al., 2003; J. Richards, comm. pers.). La limite sud de l’aire de répartition est le centre de la Colombie-Britannique, à l’est de la chaîne Côtière, le centre de l’Alberta, le centre de la Saskatchewan, le nord-est du Michigan, le sud de l’Ontario (péninsule Bruce), le sud du Québec (Outaouais et Estrie) et le sud du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse (figure 1).

La zone d’occurrence de l’espèce est généralement continue et peu morcelée (Godfrey, 1986). Au Canada, sa zone d’occurrence s’étend sur environ 5,3 millions de km², ce qui équivaut à 70 p. 100 de l’aire de reproduction nord-américaine de 7,6 millions de km² (Blancher, 2003). La zone d’occupation au Canada de l’espèce est inconnue, mais on peut penser qu’elle est très grande.

Figure 1. Répartition nord-américaine du Quiscale rouilleux pendant la reproduction (gris pâle) et l’hivernage (gris foncé). De plus, le Quiscale rouilleux hiverne sporadiquement à l’intérieur des aires délinées par la ligne tiretée (adaptation de Avery, 1995, selon Gauthier et Aubry, 1995; Campbell et al., 1997; Norment et al., 1999; Manitoba Avian Research Committee, 2003; Sinclair et al., 2003 et http://www.birdsource.org). (en anglais seulement)

Figure 1.    Répartition nord-américaine du Quiscale rouilleux pendant la reproduction (gris pâle) et l’hivernage (gris foncé)