Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la tortue ponctuée (Clemmys guttata) au Canada

Résumé technique

Clemmys guttata

Tortue ponctuée – Spotted Turtle

Répartition au Canada : sud de l’Ontario, peut-être sud du Québec.

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²): Env. 57 500 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Non
Superficie de la zone d’occupation (km²)
(estimations à partir de cartes)
≤ 500 km² (sites d’hibernation)
<2 000 km² (milieux humides occupés en permanence)
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non
Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés).70 (50 populations peu viables, c.-à-d. seulement 1 ou 2 observations) (d’après la base de données du CIPN)
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue). En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)? Non
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue). Déclin de l’aire, de l’étendue et de la qualité

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population :  indiquer en années, en mois, en jours, etc.).>25 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). 1 000 à 2 000 (estimation très approximative)
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue. En déclin
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). 35 % (d’après les données du CIPN). Le déclin réel est certainement supérieur à 35 %, car presque toutes les données du CIPN sur l’espèce sont plus récentes que les 75 ans que durent trois générations; elles sont postérieures à 1983 et couvrent donc moins d’une génération.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Non
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? Oui
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus
matures dans chacune.

* Nombre d’individus capturés (0 signifie que la population est probablement disparue.)
** Estimation de la taille de la population (voir texte)
Les numéros 1 à 20 renvoient aux localités de la figure 1.
1.  9
2.  0
3.  env. 200
4.  quelques-uns
5. >24
6.  175+ et peut-être une autre d’environ 100 (recensement partiel)
7.  4
8.  63
9.  7
10.  0
11.  0
12.  160 à 200
13.  1
14.  quelques-uns
15.  quelques-uns
16.  5
17.  0
18.  35
19.  113
20.  0
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).
En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)? Non

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Perte d’habitat et grande distance entre les populations vivant dans des milieux humides fragmentés
  • Potentiel de reproduction très faible, petites populations de faible densité, cycle vital de longue durée
  • Capture pour le marché des animaux de compagnie
  • Mortalité sur les routes
  • Prédation des œufs et de tous les stades de vie, y compris les individus matures, par des espèces « subventionnées » (ratons laveurs, coyotes, opossums).

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur? États-Unis [autres juridictions ou organismes compétents] :En déclin ou disparues (est des É.-U.)
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Très peu probable
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? On ne sait pas.
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants? Peut-être dans des localités isolées
Peut-il y avoir sauvetage par des populations de l’extérieur?Non

Analyse quantitative

Non applicable

Autres désignations

  • COSEPAC : Espèce préoccupante (1991)
  • Ontario : S3
  • Québec : S1

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce en voie de disparition

Code alphanumérique : [B2ab(i,ii,iii,iv,v); C1+2a(i)]

Justification de la désignation : La densité de l’espèce est faible, sa capacité reproductive est exceptionnellement basse, associée à un long cycle biologique. On trouve l’espèce en petits nombres dans des tourbières ombrotrophes et des marais qui sont fragmentés et en voie de disparition. Bien que certaines populations vivent dans des aires protégées, il est possible que leur probabilité de persister soit faible, particulièrement parce que leurs petits nombres et leur isolement réduisent la viabilité de la population. Le faible nombre de juvéniles dans la plupart des populations étudiées indique que ces populations sont composées en grande partie de cohortes âgées restantes, dont le succès de reproduction est faible. La collecte de ces tortues pour le commerce des animaux de compagnie représente une autre menace évidente. Il n’y a pas d’immigration de source externe.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Bien que le déclin estimé à partir des données du CIPN soit de 35 p.100, le SCS (8 novembre 2003) est d’avis qu’il aurait plutôt dépassé 50 p.100 au cours de trois générations, puisque la plupart des données du CIPN sur l’espèce ont été recueillies au cours des 20 dernières années, donc sur une période inférieure à la durée d’une génération, et qu’à elle seule la perte d’habitat depuis 75 ans a fort probablement entraîné un déclin supérieur à 50 p.100 (c.-à-d. >15 p.100 pour les 55 ans précédant le début de la collecte de données sur l’espèce par le CIPN). Si cette hypothèse est admise, la tortue ponctuée répond aux critères A2abc justificant le statut d’espèce en voie de disparition.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Répond au critère justifiant le statut d’espèce en voie de disparition si on utilise les sites d’hibernation comme zone d’occupation [B2 (<500 km²), a (très fragmentée dans une grande partie de l’aire de répartition) et b (i, ii, iii, iv, v)], ou le statut d’espèce menacée si on utilise la superficie de milieux humides occupée par tous les stades de vie [B2, a, b (i-v)].

Critère C (Petite population globale et déclin) : La situation justifie le statut d’espèce en voie de disparition (population <2 500) selon les critères 1 (déclin probable de 20 p.100 au cours des 50 prochaines années) et 2, a, i.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Non applicable, puisque la population totale est probablement supérieure à 1 000 individus matures.

Critère E (Analyse quantitative) : Non applicable pour l’heure.