Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'Aster feuillu (Symphyotrichum frondosum) au Canada

Sommaire biographique des rédacteurs du rapport

Brian Klinkenberg est professeur associé au département de géographie de la University of British Columbia, un associé au Centre for Applied Conservation Biology Research de la UBC et un associé de recherche honoraire à l’herbier de la UBC. Ses intérêts de recherche sont le SIG, la biologie de conservation, la biogéographie et les plantes rares. Il a écrit et co-écrit plusieurs rapports de situation du COSEPAC sur des espèces en péril, notamment sur le Bidens amplissima, le Lupinus rivularis, le Cephalanthera austiniae, le Opuntia humifusa et le Celtis tenuifolia. Il est coordonnateur de projet pour E-Flora BC et co-président de l’équipe de rétablissement du lupin des ruisseaux. Il a récemment élaboré des programmes de rétablissement pour le Cimicifuga elata et le Cephalanthera austiniae au Canada, ainsi qu’une analyse biogéographique des plantes rares de la zone carolinienne.

Rose Klinkenberg est écologiste et elle a travaillé pour le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario à la sélection de sites de réserve naturelle, à l’inventaire des zones naturelles dans les parcs et les réserves de la province, ainsi qu’à l’évaluation du statut d’espèces rares. Elle a écrit et co-écrit plusieurs rapports de situation du COSEPAC, notamment sur le Bidens amplissima, leLupinus rivularis, le Cephalanthera austiniae et le Isotria verticillata.

Chris Sears est actuellement étudiant à la maîtrise au département de botanique de la University of British Columbia, et directeur des opérations sur la côte Ouest pour Fundy Hiking and Nature Tours. Il fait actuellement partie de l’équipe d’inventaire du relevé écologique mené dans le milieu humide de l’île Lulu. Il a travaillé comme assistant pour le relevé botanique et l’étude d’impact réalisés pour la tourbière de Rogersville. Il a co-écrit deux autres rapports de situation du COSEPAC, soit sur l’Eleocharis atropurpurea et sur l’Astragalus spaldingii.