Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la corydale de Scouler au Canada - Mise à jour

Taille et tendances des populations

Effort de recherche

À ce jour, les efforts de recherche ont été concentrés dans le bassin de la Nitinat, en raison de son accessibilité par le réseau routier, et c’est dans ce secteur que se trouve le plus grand nombre de sites connus. La corydale de Scouler a été observée pour la première fois en Colombie-Britannique en 1915, par W. Carter, près de la Nitinat. Dans les années 1970 et jusqu’au début des années 1990, plusieurs observations et cueillettes ont été faites le long des rivières Nitinat et Klanawa et autour du lac Nitinat. Pavlick (1989) a également mené, mais sans succès, des recherches dans les bassins des rivières Gordon, San Juan et Klanawa. Les recherches les plus intensives à ce jour, et les premières à documenter la taille des populations, ont été menées en 1997 et 2003 (Douglas et Jamison, 2000, ainsi que Douglas et Smith, 2003, respectivement); cependant, comme elles ont été menées à bord de véhicules circulant sur les chemins forestiers, elles ont porté surtout sur les rives de cours d’eau et sur les habitats humides situés à proximité de ces chemins. Des recherches ont également été menées dans une petite partie du bassin de la Klanawa, moins accessible, soit près du confluent des rivières Klanawa-Est et Klanawa et plus loin en aval, dans la réserve écologique Klanawa River et les environs.

La superficie de l’habitat potentiel de l’espèce a été estimée pour chacun des bassins hydrographiques à partir des résultats des relevés menés dans le bassin de la Nitinat. Ainsi, l’habitat potentiel est estimé à 65 km2 pour le bassin de la rivière Nitinat, à 18 km2 pour le bassin de la rivière Klanawa, à 10 km2 pour le bassin du lac Cowichan, à 9 km2 pour le bassin du ruisseau Carmanah et à 10 km2 pour le bassin du ruisseau Walbran.

On pense qu’à ce jour, moins de 50 p. 100 des habitats convenant à la corydale de Scouler dans le bassin de la Nitinat ont été explorés (Douglas et Smith, 2003). Les recherches ont surtout été effectuées sur la rive ouest de la rivière (figure 4), et, comme il s’agissait de relevés ponctuels et sporadiques, on peut penser que les populations, souvent groupées le long des cours d’eau, sont beaucoup plus grandes et continues que ne le révèlent les observations.

Le bassin de la Klanawa demeure essentiellement inexploré, des recherches ayant été menées dans seulement trois petits secteurs représentant environ 10 p. 100 de la superficie du bassin (Douglas et Smith, 2003). De nouvelles populations de corydale de Scouler ont récemment été observées dans la partie supérieure des bassins du lac Cowichan et du ruisseau Carmanah. Il est probable que de nombreuses autres populations seront découvertes dans ces secteurs pratiquement inexplorés (voir la figure 4).


Abondance

Au cours des six dernières années (de 1997 à 2004), 24 populations (36 sites) de corydale de Scouler ont été observées (tableau 2) en Colombie-Britannique.Ces populations comptent au total environ 848 000 tiges. Comme un seul clone peut comprendre de nombreuses tiges aériennes et s’étendre sur des dizaines de mètres carrés et plus (Ryberg, 1960), l’estimation de la taille d’une population ne peut se faire qu’en comptant le nombre de tiges et en mesurant la superficie occupée. Les rédacteurs ont estimé la taille des populations par extrapolation, après avoir dénombré les tiges dans dix sous-populations de un mètre carré. Selon ces estimations, les populations comptent entreune et 462 000 tiges. Sept populations comptant chacune plus de 20 000 tiges représentent à elles seules 95 p. 100 de toute la population de la Colombie-Britannique. La superficie occupée par chaque population varie entre quelques mètres carrés et 3,4 ha. Huit populations occupent une superficie supérieure à 0,5 ha. La superficie totale occupée par les populations connues est de 0,10 km2.

Par extrapolation à partir du rapport entre la zone d’occurrence connue et la superficie d’habitat potentiel dans le bassin de la Nitinat, les rédacteurs ont déterminé que la zone occupée par l’espèce dans les bassins de la rivière Klanawa, des ruisseaux Carmanah et Walbran et du lac Cowichan pourrait être de 0,143 km2 supérieure à la zone d’occupation connue.

Vingt-quatre populations, ou éléments d’occurrence, de la corydale de Scouler sont répertoriées dans la base de données du Centre de données sur la conservation de la Colombie-Britannique (J. Penny, comm. pers., 2006; tableau 2). Une population est considérée distincte lorsqu’au moins un kilomètre la sépare de toute autre population. Cinq des sites ne portent pas de numéro parce qu’ils n’ont pas encore été cartographiés. L’absence de numéros d’élément d’occurrence ne signifie pas la disparition des populations, mais plutôt un changement dans la représentation spatiale du système SIG.

 

Tableau 2 : Taille des populations de corydale de Scouler de la Colombie-Britannique
No de l’élément d’occurrence (population) du CDCSites (équivalent à des sous-populations lorsqu’il y a plus d’un site par élément d’occurrence)Dernière observationObservateurNombre de tiges/superficie
Aucun noCowichan 12004Douglas6 / 2 m2
7Nitinat 12003Douglas et Smith34 700 / 5 784 m2
19Nitinat 21997Jamison16 / 60 m2 en 3 groupes
6Nitinat 32003Douglas et Smith2 108 / 1 054 m2
6Nitinat 42003Douglas et Smith1 000 / 60 m2
6Nitinat 52003Douglas et Smith2 000 / 330 m2
24Nitinat 62003Douglas et Smith1 350 / 120 m2
Aucun noNitinat 72004Penny et Ford10 / 4 m2
Aucun noNitinat 82003FergusonAucune donnée
Aucun noNitinat 92003FergusonAucune donnée
5Nitinat 102003Douglas et Smith18 000 / 1 600 m2
23Nitinat 112003Douglas et Smith150 / 15 m2
2Nitinat 122003Douglas et Smith50 / 150 m2
2Nitinat 132003Douglas et Smith40 / 150 m2
3Nitinat 142003Douglas et Smith462 600 / 34 068 m2
4Nitinat 151998Douglas2 000 / 5 000 m2
4Nitinat 162003Douglas et Smith2 000 / 7 000 m2
4Nitinat 282003Douglas et Smith44 850 / 24 800 m2
13Nitinat 172003Douglas et Smith94 800 / 7 900 m2
13Nitinat 182003Douglas et Smith21 867 / 7 275 m2
13Nitinat 192003Douglas et Smith6 820 / 1 026 m2
21Nitinat 202003Douglas et Smith540 / 36 m2
16Nitinat 211997Jamison1 000 / 1 000 m2
17Nitinat 222003Douglas et Smith105 700 / 5 000 m2
 Nitinat 232003Douglas et Smith5 / 6 m2
18Nitinat 242003Douglas et Smith60 / 60 m2
 Nitinat 252003Douglas et Smith44 000 / 5 500 m2
 Nitinat 261997Jamison100 / 60 m2
1Nitinat 272003Douglas et Smith1 080 / 300 m2
10Klanawa 12003Hoyt1 700 / 920 m2
15Klanawa 21997Roemer12 individus
15Klanawa 31998Douglas14 / 10 m2
15Klanawa 42004Douglas4 / 2 m 2
20Klanawa 51998Douglas2 / 5 m2
11Klanawa 61998Douglas1 / 1 m2
Aucun noCarmanah 12004MacKinnon7 / 500 m2

Voir la figure 4 pour connaître la position géographique des sites.


Fluctuations et tendances

La taille des populations de corydale de Scouler n’a pas fait l’objet d’un suivi systématique. Toutefois, dans les quelques sites qui ont été visités plus d’une fois au cours des cinq dernières années, le nombre de tiges semble stable.


Effet d'une immigration de source externe

La population de corydale de Scouler la plus proche de celles de la Colombie-Britannique se trouve dans la péninsule Olympic, à environ 80 km au sud, de sorte qu’une immigration naturelle à partir de cette source est hautement improbable. Les populations américaines ne semblent pas en péril, puisque la situation de l’espèce n’a été évaluée (SNR) ni au Washington ni en Orégon. Aucune étude génétique n’a été menée sur les populations américaines et canadiennes afin de déterminer les différences évolutives entre elles. Il existe des habitats convenant à l’espèce dans les bassins des ruisseaux voisins Carmanah et Walbran.