Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Puffin à pieds roses (Puffinus creatopus) au Canada

Résumé technique

Puffinus creatopus

Puffin à pieds roses – Pink-footed Shearwater

Répartition au Canada :

Colombie-Britannique, océan Pacifique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)

Environ 70 000 km²
Superficie des eaux territoriales canadiennes du Pacifique

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Stable

Superficie de la zone d’occupation (km²)

Environ 70 000 km² (env. 150 km² dans l’aire de reproduction)
Superficie des eaux territoriales canadiennes du Pacifique

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Possibilité de variations saisonnières et annuelles de la répartition dans la zone d’occurrence, selon les conditions océanographiques.

Nombre d’emplacements existants.

Ne s’applique pas dans les eaux canadiennes; 3 lieux de reproduction

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Ne s’applique pas au Canada; stable dans l’aire de reproduction

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Déclin possible de l’habitat de reproduction (certainement altéré)

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.)

15 ans (estimation conventionnelle utilisée par BirdLife International pour la plupart des Procellariidés dans les évaluations visant l’inscription sur les listes de l’UICN [P. Hodum, comm. pers., 2003])

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

< 60 000

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Il y a apparemment eu un déclin important dans une colonie après l’introduction du coati dans les années 1930; une autre colonie est probablement en déclin actuellement.

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

 

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)?

 

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

 

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • mortalité accidentelle dans les pêches
  • mortalité associée aux déversements d’hydrocarbures
  • dans l’aire de reproduction, les principales menaces sont les prédateurs introduits (Robinson Crusoe), les perturbations anthropiques et l’exploitation par l’être humain (île Mocha)

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Ne s’applique pas.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Ne s’applique pas.

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Ne s’applique pas.

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Ne s’applique pas.

Peut-il y avoir sauvetage par des populations de l’extérieur?

Ne s’applique pas.

Analyse quantitative

Non effectuée

Autres statuts

UICN : vulnérable

 Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce menacée

Code alphanumérique : D2

Justification de la désignation : Cet oiseau de mer ne se reproduit que sur trois îles au large des côtes du Chili, où ses effectifs ont connu des déclins considérables, quoique non mesurés, par suite de la prédation des nids par des prédateurs introduits, de l’exploitation par l’être humain et de la dégradation de l’habitat. Pendant la saison de non-reproduction, la prise accessoire dans les filets de pêche au large de la côte de la Colombie-Britannique provoque vraisemblablement une certaine mortalité; l’espèce est par ailleurs vulnérable aux déversements d’hydrocarbures pouvant se produire en mer à cet endroit.

Application des critères

Critère A (Population totale en déclin) : ne s’applique pas; il y a eu des déclins importants, quoique non mesurés, il y a environ 70 ans (plus de 3 générations).
Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : le critère B2abv, espèce en voie de disparition, pourrait s’appliquer si l’on tient compte des colonies reproductrices situées à l’extérieur du Canada et si l’on suppose que les déclins continuent, mais on pense que seulement une colonie est actuellement en déclin.
Critère C (Petite population totale et déclin) : ne s’applique pas; la population est trop grande.
Critère D (Très petite population ou aire de répartition restreinte) : le critère D2, espèce menacée, s’applique si l’on tient compte des colonies reproductrices situées à l’extérieur du Canada (seulement 3 localités).
Critère E (Analyse quantitative) : non effectuée.