Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Tétras des armoises de la sous-espèce Phaios et la sous-espèce urophasianus au Canada – Mise à jour

Sommaire de l’évaluation

Sommaire de l’évaluation – Avril 2008

Nom commun: Tétras des armoises de la sous-espèce phaios population de la Colombie-Britannique

Nom scientifique: Centrocercus urophasianus phaios

Statut: Disparue du pays

Justification de la désignation: Cette sous-espèce n’a pas été observée depuis environ un siècle dans son ancienne aire de répartition dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique.

Répartition: Colombie-Britannique

Historique du statut: Aucune observation depuis les années 1960. Espèce désignée « disparue du pays » en avril 1997. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000 et en avril 2008. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d’un rapport de situation.

 

Sommaire de l’évaluation – Avril 2008

Nom commun: Tétras des armoises de la sous-espèce urophasianus – population des prairies

Nom scientifique: Centrocercus urophasianus urophasianus

Statut: En voie de disparition

Justification de la désignation: Cette espèce de tétras de grande taille se limite aux prairies d’armoise du sud de l’Alberta et de la Saskatchewan et a connu d’importants déclins de population (42 % au cours des 10 dernières années, 88 % depuis 1988). Le nombre d’arènes de reproduction (lieux de parade nuptiale des mâles) a diminué de 50 % au cours des 10 dernières années, et la population compte maintenant moins de 1 000 oiseaux reproducteurs. Les causes du déclin reposent principalement sur la perte, la fragmentation et la dégradation de l’habitat des prairies indigènes attribuables à l’exploration pétrolière et gazière, au surpâturage et à la conversion en cultures.

Répartition: Alberta, Saskatchewan

Historique du statut: Espèce conditionnellement désignée « menacée » en avril 1997. Réexamen du statut : l'espèce a été désignée « en voie de disparition » en avril 1998, à partir d'un rapport de situation révisé. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000 et en avril 2008. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d’un rapport de situation.