Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'andersonie charmante (Bryoandersonia illecebra) au Canada

Experts consultés

Les experts suivants ont été consultés dans le cadre de la préparation du présent rapport :

Michael Oldham, du Centre d’information sur le patrimoine naturel de l’Ontario, qui a communiqué à l’auteure les mentions répertoriées dans la base de données du Centre ainsi que ses notes personnelles sur la récolte du B. illecebra.

Frank Cook, bryologue d’Ontario, qui a récolté ou examiné plusieurs des spécimens récents du B. illecebra.

Kim Frolich, botaniste à l’Office de protection de la nature de la péninsule du Niagara et responsable de l’aménagement de plusieurs des terrains où le B. illecebra a été recherché, y compris un où une population de cette espèce a été découverte.

Ron Gould, biologiste des espèces en péril, et Gillian Eccles, du bureau de district d’Aylmer du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, responsables de l’aménagement des terrains du comté d’Elgin où le B. illecebra a été trouvé en 2002.

Deb Jacobs, biologiste des espèces en péril au bureau de Chatham du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, responsable de la ZINS du ruisseau Cedar, dans le comté d’Essex, où le B. illecebra a été trouvé.

Robert Ireland et Wilf Schofield, bryologues d’expérience qui ont beaucoup herborisé au Canada.

Nancy Slack, qui travaille comme bryologue dans l’État de New York.

Greg Thorn, conservateur de l’herbier de la University of Western Ontario (UWO).