Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de l'isoète d'engelmann (Isoetes engelmannii) au Canada (proposition)


Résumé

Ce programme de rétablissement national guide le rétablissement de l'isoète d'Engelmann (Isoetes engelmannii) au Canada. L'isoète d'Engelmann a été désigné en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril, car il n'y a que deux populations connues au Canada qui se limitent à deux rivières en Ontario. De plus, les populations canadiennes sont éloignées des lieux massivement occupés par l'espèce au Nord-Est des États-Unis.

L'isoète d'Engelmann, une plante aquatique, est membre du grand groupe des fougères, des plantes primitives ayant un long passé fossile, que l'on suppose être des survivantes de la dernière glaciation. Cette espèce est unique en son genre et est considérée comme un indicateur d'une grande diversité des espèces et d'une bonne qualité de l'habitat aquatique. Ainsi, l'isoète d'Engelmann contribue à l'ensemble de la biodiversité du Canada.

L'isoète d'Engelmann est menacé par de nombreux facteurs anthropiques et naturels, y compris les dommages mécaniques, l'enrichissement en matières nutritives, les fluctuations inhabituelles des niveaux d'eau, l'épandage d'herbicide, les espèces envahissantes, la compétition, les prédateurs, l'érosion et les dommages délibérés.

On considère que le rétablissement de l'espèce est possible en raison de la présence de plantes en état de se reproduire et de l'existence de l'habitat essentiel. La préservation des populations existantes et de leur habitat devrait être relativement facile.

Le but du programme de rétablissement est d'assurer la survie des populations d'isoète d'Engelmann sur les rivières Severn et Gull et de toutes les autres populations qui pourraient être découvertes.

Afin d'atteindre ce but, sept objectifs ont été définis et 24 mesures ont été classées. Les objectifs définis comprennent : la détermination de la taille des populations, de la distribution, de la viabilité et des affinités génétiques avec les autres populations; la détermination des exigences écologiques de l'espèce; l'identification et la surveillance des sous-populations; la définition et l'atténuation des effets négatifs; l'utilisation des politiques et de la réglementation pour conserver l'isoète d'Engelmann; l'adoption d'outils et de programmes éducatifs pour la conservation et l'intendance; le développement de techniques et de protocoles de rétablissement.

On propose de désigner comme habitat essentiel de l'isoète d'Engelmann une section de chacune des rivières Gull et Severn en Ontario, correspondant aux populations connues au Canada. Les limites de l'habitat essentiel sont définies comme la ligne des hautes eaux ordinaires des deux rivières, de même que le barrage de Big Chute en aval, et à 150 m en amont de la population la plus distale de la rivière Severn, et à 150 m en aval et en amont de la population la plus distale de la rivière Gull (voir les figures 3 et 4). Si d'autres populations sont découvertes, on recommande d'appliquer les mêmes dispositions sur les habitats essentiels.

Les lacunes du savoir s'inscrivent dans trois grandes catégories : l'écologie de base et les affinités géographiques et biologiques des populations isolées, l'analyse génétique pour distinguer l'isoète d'Engelmann de son hybride et l'analyse des menaces.

Afin d'évaluer l'efficacité des efforts visant à assurer la survie de l'isoète d'Engelmann, huit mesures de rendement sont présentées ici. Ces mesures sont liées à chacun des objectifs de rétablissement pour permettre un suivi plus spécifique des progrès.

Pour veiller à la mise en œuvre de ce programme de rétablissement, un plan d'action sera élaborée d'ici 2009.