Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour Rapport de situation du COSEPAC sur le Petit Blongios au Canada 2001

Évaluation et statut propose

Les observateurs sur le terrain ont nettement l’impression que la population de Petit Blongios est encore en déclin au Canada. On a constaté des baisses évidentes des effectifs dans certains marais des Grands Lacs. On ne sait pas si les populations se sont simplement déplacées vers l’intérieur des terres jusqu’à ce que les niveaux d’eau baissent. Cependant, un tel déplacement pourrait amener un déclin parce que les marais plus petits où certains individus auraient abouti ne peuvent supporter des populations viables. Aux termes du programme des oiseaux nicheurs rares de l’Ontario, on a jugé nécessaire de recommander la reclassification de l’espèce dans la catégorie de risque plus élevé « espèce menacée » (Austin et al., 1994).

Cette espèce présente une difficulté particulière en ceci qu’elle pourrait pratiquement disparaître sans qu’on s’en aperçoive. En l’absence de relevés visant spécifiquement cet oiseau et de nouvelles méthodes de recensement fiables, la situation de l’espèce restera inconnue. Le Programme de surveillance des marais dans le bassin des Grands Lacs pourrait nous donner un aperçu de l’avenir, mais à cause du comportement de l’espèce, il n’est pas certain que l’on pourra établir de bonnes estimations des populations ou dégager les tendances démographiques de façon claire. Cependant, on doit s’efforcer d’assurer une certaine forme de surveillance tant que les pressions sur les milieux humides continueront de s’exercer.