Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'héliotin de Verna (Schinia verna) au Canada

Sommaire du rapport de situation

À l’échelle mondiale, l’héliotin de Verna n’a été signalé que dans quatre localités, toutes situées dans les Prairies canadiennes. On ne connait pas la situation actuelle ni la position exacte de la plupart des sites (3 sur 4). Il faudrait effectuer des recherches dans les sites historiques et tenter de repérer de nouvelles populations dans les milieux qui conviennent à l’espèce et renferment les espèces hôtes Antennaria aprica et A. neglecta. En l’absence de telles recherches, il est impossible de formuler des recommandations pour la gestion de cette espèce à aire de répartition restreinte.

Les données disponibles semble indiquer que l’espèce dépend fortement de microhabitats xériques à végétation clairsemée situés dans l’écozone des prairies et notamment dans les écorégions des prairies mixtes et de la prairie – parc à trembles, où les espèces hôtes du genre Antennaria sont répandues. Il est possible que les milieux convenant à l’espèce dépendent de sources naturelles ou artificielles de perturbation, comme le broutage et les incendies.