Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’épilobe de Torrey au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

L’Epilobium torreyi s’étendait auparavant de la Colombie-Britannique vers le centre sud et l’est de l’État de Washington, l’Oregon (des deux côtés des Cascades) jusqu’au nord-ouest de la Californie (l’espèce est rare dans la vallée centrale et le long de la côte), à l’ouest de l’Idaho et au nord-est du Nevada (Hitchcock et al., 1961; Raven et Moore, 1965; Hoch, 1993; voir figure 2). Hoch (1993) signale que l’espèce est présente à des altitudes de 2 600 m au-dessus du niveau de la mer.

Figure 2. Répartition nord-américaine de l’Epilobium torreyi.

Figure 2. Répartition nord-américaine de l’Epilobium torreyi.

Aire de répartition canadienne

Au Canada, l’Epilobiumtorreyi n’est présent qu’à deux endroits (figure 3) près de Victoria (Colombie-Britannique) (V, UVIC, CDC, base de données HERB). Ces deux populations sont isolées de la population la plus proche, dans le Thurston County (Washington), à 150 km de distance. L’espèce se situait à l’extrémité nord de son aire de répartition nord-américaine, et n’est plus présente à ces deux sites de la Colombie-Britannique.

Les deux emplacements se trouvaient à environ 20 km de distance. Les deux populations occupaient une zone de moins de 20 m de largeur; l’ancienne zone d’occurrence est donc estimée à 0,4 km². L’ancienne zone d’occupation combinée des deux populations était inférieure à 50 m².

Figure 3. Répartition canadienne de l’Epilobium torreyi. Les carrés indiquent les deux populations, disparues du pays, qui se situent à 20 km de distance.

Figure 3. Répartition canadienne de l’Epilobium torreyi. Les carrés indiquent les deux populations, disparues du pays, qui se situent à 20 km de distance.