Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Héliotin blanc satiné (Schinia bimatris) au Canada

Information sur l’espèce

Nom et classification

Le Schinia bimatris a été décrit par L.F. Harvey en 1875 d’après des individus capturés à Clifton, dans le comté de Bosque, au Texas (Harvey, 1875). Le nom commun anglais de l’espèce, White Flower Moth, a apparemment été proposé par Hooper (1996). Le S. bimatris est l’une des quelque 150 espèces nord-américaines d’héliotins (Héliothinés), une sous-famille de noctuelles (Noctuidés) (Hardwick, 1996). À l’échelle mondiale, le genre Schinia compte environ 120 espèces; la plupart d’entre elles se rencontrent dans les régions tempérées de l’Amérique du Nord (Hardwick, 1970; 1996). Le genre Schinia atteint sa diversité maximale dans les prairies arides et les déserts de l’ouest des États-Unis.

Tant que les plantes hôtes n’auront pas été identifiées et que les stades larvaires n’auront pas été décrits, il sera difficile de savoir quelle espèce de Schinia est la plus étroitement apparentée au S. bimatris. Sur le plan de l’apparence, de légères différences existent entre la population canadienne et les populations du sud des États-Unis. Les individus de la population canadienne sont en moyenne un peu plus grands (J. Troubridge, comm. pers.). Un examen plus approfondi de ces différences s’impose, car il est possible que les populations des régions côtières du sud des États-Unis et des Grandes Plaines représentent plus d’une espèce.

Description

L’héliotin blanc satiné a une envergure d’environ 32 mm (Hardwick, 1996). L’espèce porte bien son nom, car ses ailes sont d’un blanc brillant pur (figure 1). Le thorax et l’abdomen sont blancs, tandis que la tête et le collier sont orange. Le bord costal de l’aile postérieure est parfois saupoudré de quelques écailles brunes (Brou, 2003). Les ailes d’un blanc immaculé et le collier jaune sont des caractères diagnostiques. L’héliotin blanc satiné ne peut être confondu avec aucune autre espèce de papillon au Canada.

Des illustrations d’individus d’héliotin blanc satiné capturés au Canada sont présentées dans Hardwick (1996) et sur le site Web d’Agriculture et Agroalimentaire Canada consacré au papillons nocturnes du Canada. Étant donné qu’aucune clé d’identification des espèces du genre Schinia n’a encore été publiée, les identifications doivent être confirmées par un lépidoptériste expérimenté, par comparaison à des spécimens de référence ou à des illustrations de l’espèce.

Figure1. Schinia bimatris femelle, Louisiane. Photographie : Vernon Antoine Brou Jr.

Figure1. Schinia bimatris femelle, Louisiane. Photographie : Vernon Antoine Brou Jr