Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la platanthère blanchâtre de l’Ouest ) au Canada [Proposition]

Sommaire

  • La platanthère blanchâtre de l’Ouest a été désignée espèce en voie de disparition au Canada en avril 1993 et ce statut a été confirmé en mai 2000. Son aire de répartition canadienne se résume à une population dans le sud-est du Manitoba. Cette population est la plus grande du monde.
  • La platanthère blanchâtre de l’Ouest est une grande orchidée très voyante que l’on trouve dans les secteurs ouverts des habitats de prairie humide d’herbes hautes et de tourbière basse.
  • Les principales menaces qui pèsent sur la platanthère blanchâtre de l’Ouest sont la destruction et la dégradation de l’habitat, l’exclusion par d’autres plantes et la cueillette illégale.
  • Le but du rétablissement de la platanthère blanchâtre de l’Ouest consiste à maintenir la persistance et la viabilité de la seule métapopulation du Canada. La réalisation de ce but passera par la prévention de toute destruction ou détérioration additionnelle de l’habitat et par une gestion de l’habitat favorable à la platanthère blanchâtre de l’Ouest et à ses pollinisateurs.
  • Le rétablissement de la platanthère blanchâtre de l’Ouest s’articule autour de quatre objectifs : 1) effectuer un suivi permanent des tendances démographiques de l’espèce et établir des protocoles de suivi additionnels au besoin; 2) déterminer et mettre en œuvre des pratiques de gestion capables de réduire les menaces et de maintenir ou d’accroître la population de l’espèce; 3) élaborer une stratégie détaillée de recherche appliquée visant à combler les lacunes dans les connaissances; 4) sensibiliser suffisamment les propriétaires fonciers et les principales parties intéressées à l’espèce et à ses besoins pour qu’ils mettent en oeuvre des mesures d’intendance et des pratiques de gestion bénéfiques.
  • Une désignation partielle de l’habitat essentiel est proposée. Celui-ci comprend les terrains abritant déjà la platanthère blanchâtre de l’Ouest qui font partie de la Réserve de prairie d’herbes longues du Manitoba. Ces terrains totalisent 24 quarts de section. La superficie désignée à titre de proposition comme habitat essentiel est pour le moment de 1 489 hectares (3 680 acres). Environ 73 % de la zone d’occupation totale au Canada se trouve sur des terrains proposés comme habitat essentiel (d’après les colonies de platanthère blanchâtre de l’Ouest cartographiées). Selon les observations de 2005, 83 % des plantes en floraison se trouvent dans l’habitat essentiel proposé.
  • Il est possible que de l’habitat essentiel additionnel soit désigné d’ici décembre 2009 dans le cadre d’un plan d’action, une fois achevées les études et mesures prévues pour la désignation de l’habitat essentiel.
  • Une approche plurispécifique faisant participer des intervenants de la Réserve de prairie d’herbes longues du Manitoba est proposée pour le rétablissement.