Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la troncille pied-de-faon au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Le troncille pied-de-faon est considéré comme non en péril à l’échelle mondiale (globally secure) (G5) et comme non en péril à l’échelle nationale (nationally secure) (N5) aux États-Unis, mais il est désigné en péril à l’échelle nationale (nationally imperiled) (N2) au Canada (NatureServe, 2007). L’espèce ne figure pas à l’heure actuelle sur les listes de la Loi sur les espèces en péril du Canada et de l’Endangered Species Act des États-Unis. Elle n’est pas non plus inscrite sur la Liste rouge de l’UICN. L’évaluation nationale de la situation générale des moules d’eau douce au Canada (Metcalfe-Smith et Cudmore-Vokey, 2004) attribue une cote nationale de 2 (possiblement en péril) au troncille pied-de-faon, qui correspond à la cote subnationale S2 (en péril) en Ontario (Natural Heritage Information Centre (NHIC), 2007). L’espèce est considérée comme vulnérable (vulnerable) à possiblement disparue (possibly extirpated) dans 12 États des États-Unis, non en péril (secure) ou apparemment non en péril (apparently secure) dans 6 autres États; elle n’est pas classée dans 5 autres États (tableau 3).

Tableau 3. Cotes subnationales de conservation du troncille pied-de-faon dans des États des États-Unis. Quand des cotes arrivaient à égalité, c’est la cote de conservation la plus prudente qui a été retenue. Tous les renseignements sont tirés de NatureServe (2007).
Cote de conservationDescriptionÉtat
SHPossiblement disparue du pays (Possibly extirpated)New York
S1Gravement en péril (Critically imperiled)Géorgie, Pennsylvanie, Texas, Virginie-Occidentale, Wisconsin
S2En péril (Imperiled)Kansas, Ohio, Dakota du Sud
S3Vulnérable (Vulnerable)Arkansas, Indiana, Louisiane
S4Apparemment non en péril (Apparently secure)Alabama, Illinois, Kentucky, Mississippi
S5Non en péril (Secure)Oklahoma, Tennessee
SNRNon cotée (Not ranked)Iowa, Michigan, Minnesota, Missouri, Nebraska

La Loi sur les pêches du gouvernement fédéral représente le plus important document de loi qui protège à l’heure actuelle le troncille pied-de-faon au Canada. Étant des mollusques, les moules d’eau douce entrent dans la définition de « poissons » de la Loi et sont protégés de la même façon que les poissons vertébrés. La récolte de moules d’eau douce nécessite un permis de récolte délivré par l’autorité de la Loi sur les pêches. En Ontario, ce permis est délivré par le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario. D’autres protections indirectes sont assurées par l’intermédiaire de la protection de l’habitat décrite ci-dessus (voir la section « Protection de l’habitat et propriété »).

La dernière population lacustre de troncilles pied-de-faon qui reste se trouve dans les eaux du territoire de la Première Nation de Walpole Island. Ces eaux sont situées dans des régions à incidence relativement faible et servent essentiellement à la chasse et à la pêche. L’accès à ces régions est réglementé par des permis d’utilisateurs délivrés par la Première Nation de Waldpole Island.

Les régions qui abritent des troncilles pied-de-faon chevauchent les aires de répartition de plusieurs espèces de moules protégées par la Loi sur les espèces en péril du Canada. L’espèce bénéficie peut-être indirectement de la protection accordée aux espèces figurant dans cette loi ou des mesures mises en œuvre (p. ex., recherche, intendance et sensibilisation) dans le cadre des programmes de rétablissement visant l’obovarie ronde et le ptychobranche réniforme (Morris, 2006a), la dysnomie ventrue jaune, l’épioblasme tricorne, le pleurobème écarlate, la mulette du necturus, et la villeuse haricot (Morris et Burridge, 2006) ainsi que la lampsile fasciolée (Morris, 2006b).