Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'orthocarpe barbu au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Échelle internationale

L’Orthocarpus barbatus n’est pas protégée en vertu de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) ni de la Endangered Species Act des États-Unis, et il n’est pas inscrit au Livre rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). NatureServe lui a attribué la cote G2G4 (NatureServe Explorer, 2003) et une cote arrondie de G3 à l’échelle mondiale. Cette dernière cote indique que l’espèce est rare ou peu commune (typiquement entre 21 et 100 occurrences), peut être vulnérable aux perturbations à grande échelle et peut, par exemple, avoir perdu d’importantes populations périphériques.

L’espèce n’est pas surveillée à titre d’espèce rare à l’extérieur de la Colombie‑Britannique et elle a été classée S? dans l’État de Washington par NatureServe Explorer (2003). La cote S? indique qu’on n’a pas encore établi le classement de l’espèce.

Échelles nationale et provinciale

Au Canada, comme l’espèce ne pousse qu’en Colombie-Britannique, sa cote nationale est N1. À l’échelle provinciale, l’Orthocarpus barbatus a été classé S1 par le Data Conservation Centre de la Colombie-Britannique et figure sur la liste rouge du Ministry of Sustainable Resource Management de la Colombie-Britannique (Douglas et al., 2002). La cote S1 est la plus critique qui puisse être attribuée à une espèce au niveau de la province et signifie que l’espèce est gravement en péril en raison de sa rareté extrême (typiquement cinq occurrences ou moins, ou nombre très faible d’individus restants) ou en raison de facteurs la rendant spécialement susceptible de disparaître de la province ou de disparaître complètement.

Aucune législation portant sur les espèces en péril n’assure actuellement en Colombie-Britannique la protection des plantes vasculaires inscrites sur la liste rouge du Ministry of Sustainable Resource Management de la province. La plus grande population d’Orthocarpus barbatus de la Colombie-Britannique est cependant protégée par la Provincial Park Act.