Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'orthocarpe barbu au Canada

Résumé technique

Orthocarpus barbatus
Orthocarpe barbu

Grand Coulee owl-clover

Répartition au Canada : Colombie-Britannique


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada.
[zone comportant tous les emplacements connus]
45 km2
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?
Non
Superficie de la zone d’occupation (km2).
[zone actuellement occupée par des populations]
<< 1 km2
(0,004 km2)
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).
Probablement en déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?
Non
Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés).
4
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?
Non
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).
En déclin


Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
3 mois
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).
De 9 000 à 12 500
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.
Inconnue
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
s.o.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?
Oui
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?
Oui, la migration entre les populations actuelles est peu probable.
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?
Non
Énumérez les populations avec le nombre d’individus matures dans chaque population :
mont Kruger, terrain de golf : ?

« Lac Veronica » : 367

mont Kruger, en haut de la piste : 3222-3722

Région du lac Kilpoola : 5485-8485


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Invasion par des espèces exotiques, développement urbain et agricole


Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis : inconnu
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Inconnue
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?
Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?
Oui
Une immigration de populations externes est-elle possible?
Faible probabilité


Analyse quantitative

[fournir les détails des calculs, des sources de données, des modèles, etc.]
s.o.


Statut actuel

Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) : En voie de disparition (mai 2005)


Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition
Code alphanumérique : B1ab(ii,iii,iv,v) + 2 ab (ii,iii,iv,v)c(iv)


Justification de la désignation : Il s’agit d’une plante annuelle semi-parasite limitée à une petite zone à l’est des monts Cascades. Les quelques petites populations sont exposées à des fluctuations extrêmes du nombre de plants matures ainsi qu’à des menaces continues que posent les plantes nuisibles introduites, le surpâturage et la construction domiciliaire. Il y a une population dans la réserve South Okanagan Grasslands Protected Area et elle est protégée contre le développement.


Application des critères

Critère A (Population globale en déclin) : sans objet.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Répond aux critères B1ab(ii,iii,iv,v)c(iv) et B2ab (ii,iii,iv,v)c(iv) d’espèce en voie de disparition, étant donné la zone d’occurrence de moins de 5 000 km2 et la zone d’occupation de moins de 500 km2, la présence de seulement 4 populations et le déclin continu prévu dans la zone d’occupation, l’étendue et la qualité de l’habitat, la perte possible de populations entières et le déclin du nombre d’individus (en raison de la propagation de plantes exotiques et de l’expansion des ensembles résidentiels aménagés sur des terres privées); en outre, le nombre d’individus matures subit des fluctuations extrêmes.

Critère C (Petite population globale et déclin) : Répond au critère C2b d’espèce menacée, étant donné la présence de moins de 10 000 plantes et du déclin continu de leur nombre ainsi que des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Répond au critère D2 d’espèce menacée, étant donné la zone d’occupation inférieure à 20 km2 et la présence de seulement 4 populations qui courent le risque de perdre une partie de leur habitat en raison de la propagation continue de plantes exotiques et de la possible expansion des activités d’aménagement sur des terres privées situées à proximité.

Critère E (Analyse quantitative) : sans objet.