Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le leptoge des terrains inondés (Leptogium rivulare) au Canada

Importance de l'espèce

Étant donné le petit nombre des mentions de l’espèce, pourtant connue depuis deux siècles et présente sur deux continents, celle-ci a manifestement toujours été rare dans toute son aire de répartition. En Europe, le Leptogium rivulare figure sur les listes rouges d’Estonie et de Suède et est considéré comme disparu de certaines régions de Finlande (Randlane, 1998; ArtDatabanken SoknigRodlista, Rödlistade arter i Sverige, 2000; Government of Finland, 2000). Aux États-Unis et au Canada, il semble que l’espèce n’a pas été retrouvée récemment dans les anciennes localités de récolte. En Ontario, on a attribué à l’espèce la cote SH, qui signifie qu’elle n’aurait pas été signalée depuis au moins 20 ans. Aucune cote n’a été attribuée à l’espèce à l’échelle mondiale ni à l’échelle de chaque pays (CIPN, 2002).

Parmi les trois sites ontariens connus, seulement un bénéficie d’une certaine protection.

Les besoins très particuliers du Leptogium rivulare en matière d’habitat en font une espèce tout à fait spéciale, non seulement parmi les espèces du genre Leptogium, mais également parmi les lichens en général. L’étude de ses exigences et capacités physiologiques à l’égard de l’immersion saisonnière pourrait aider à mieux comprendre les besoins et les cycles vitaux des autres organismes vivant au bord des eaux.