Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le leptoge des terrains inondés (Leptogium rivulare) au Canada

Résumé du Rapport de situation

Le Leptogium rivulare est un lichen rare à l'échelle mondiale qui a des besoins très contraignants en matière d'habitat. Au Canada, il n'était connu que par un petit nombre de spécimens d'herbier, qui ne fournissent aucune indication sur les populations d'où ils proviennent. Quatre des localités de récolte sont inconnues. Deux des populations actuellement connues sont relativement grandes, tandis que les deux autres sont beaucoup plus petites. La plus grande des populations est protégée, bien qu'imparfaitement, par la réglementation fédérale.

Les deux principaux sites sont exposés à une dégradation du milieu lié à l'utilisation accrue des lieux et à l'aménagement des terrains. De manière plus générale, toute intervention pouvant modifier la durée ou l'étendue des crues saisonnières risque fortement de restreindre ou même éliminer des milieux pouvant servir d'habitat à l'espèce. De plus, comme le lichen a besoin de l'écorce d'arbres vivants comme substrat, sa survie est liée à celle de forêts poussant en zone inondable. Ces forêts sont principalement menacées par les ravageurs et les maladies introduits. Le lichen lui-même semble sensible à la compétition des mousses, qui peuvent le supplanter dans son habitat.

Il faut avant tout se demander si le Leptogium rivulare est réellement aussi rare que l'indique le nombre extrêmement faible des mentions de l'espèce. D'ailleurs, comme l'aire de répartition compte un nombre incalculable de milieux pouvant convenir à l'espèce, il existe probablement des sites qui n'ont pas été découverts.

Il n'en demeure pas moins que la région où l'espèce est actuellement signalée a été bien étudiée par les lichénologues et que la fouille minutieuse de tous les habitats possibles dans plus de 60 localités, à proximité et aux alentours des sites actuels et historiques, n'a permis de trouver aucun spécimen de l'espèce.