Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le leptoge des terrains inondés (Leptogium rivulare) au Canada

Connaissances traditionnelles autochtones

Rien ne semble indiquer que le Leptogium rivulare ait jamais été utilisé par les peuples autochtones (voir par exemple Moerman, 1999). Cela n’est pas surprenant, étant donné la rareté apparente de ce lichen. De plus, l’espèce ne semble présenter aucune des caractéristiques qui confèrent leur utilité à certains lichens : elle ne renferme aucune substance particulière pouvant servir à teindre d’autres matières, elle ne possède aucune cohérence structurale qui pourrait en faire une fibre utile, et elle est trop peu consistante pour avoir attiré l’attention comme nourriture possible, même en temps de famine.