Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la marmotte de l’île de Vancouver (Marmota vancouverensis) au Canada - Mise à jour

L’auteur

Andrew Bryant est le propriétaire de Andrew A. Bryant Services, firme indépendante d’experts-conseils qui se spécialisent dans la recherche scientifique sur des populations sauvages en péril et la gestion de ces populations. Il est aussi conseiller scientifique auprès de l’équipe de rétablissement de la marmotte de l’île de Vancouver, créée en 1988. Il détient un baccalauréat de l’université de Waterloo (1984) et une maîtrise de l’université de Calgary (1990), et était inscrit au programme de doctorat à l’université de Victoria (devait être terminé en 1998).

L’expérience en recherche de M. Bryant inclut des travaux sur la Buse à épaulettes (Ontario), la Chevêche des terriers (C.‑B. et État de Washington), les chauves‑souris hibernantes (C.‑B.), les oiseaux chanteurs des vieilles forêts (C.‑B.), les plantes aquatiques (Québec), le grizzli (C.‑B.), les papillons rares (Ontario), les atèles (Costa Rica) et la marmotte de l’île de Vancouver (C.‑B.). Ses intérêts actuels portent surtout sur les changements du paysage, et leurs effets sur les processus de dispersion qui peuvent réguler certaines populations (écologie des métapopulations).

Lorsqu’il n’est pas occupé à diriger son entreprise, à terminer son doctorat, ou à essayer de rallier l’appui du public envers quelque rongeur montagnard, Andrew se livre à la création photographique et littéraire. Pour se distraire, il va observer les oiseaux, jouer au golf ou pagayer.