Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la marmotte de l’île de Vancouver (Marmota vancouverensis) au Canada - Mise à jour

Protection

Le Marmota vancouverensis est protégé par législation et a été classé « en voie de disparition » (endangered) en vertu de la Wildlife Act (1980) de la Colombie-Britannique et de ses règlements d’application (Munro et al., 1985). Il a été classé « en voie de disparition » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (Munro, 1979), en vertu de la Endangered Species Act des États-Unis (Federal Register, 23 janvier 1984), et par l’Union internationale pour la conservation de la nature (Groombridge et Mace, 1994).

Figure 1.  Localisation du M. vancouverensis. On trouvera dans le texte les dates des archives paléontologiques et archéologiques. D’après des dénombrements récents, la population totale se limite à 25 colonies sur 13 montagnes, presque toutes situées sur 5 bassins-versants adjacents dans le centre‑sud de l’île de Vancouver. Actualisation de Bryant et Janz (1996).

Figure 1.  Localisation du M. vancouverensis. On trouvera dans le texte les dates des archives paléontologiques et archéologiques. D’après des dénombrements récents, la population totale se limite à 25 colonies sur 13 montagnes, presque toutes situées sur 5 bassins-versants adjacents dans le centre‑sud de l’île de Vancouver. Actualisation de Bryant et Janz (1996).

La plupart des colonies vivent sur des terres privées. À quelques exceptions près, tous les animaux occupent actuellement des habitats qui appartenaient autrefois à MacMillan Bloedel Limited, à TimberWest Limited, à Pacific Forest Products Limited ou à Mount Washington Ski Corporation. Deux habitats de marmottes sont protégés aux termes de l’Ecological Reserves Act de la Colombie-Britannique (réserve écologique du lac Haley; 127 ha) ou de la Wildlife Act de cette province (zone d’habitat faunique essentielle du mont Green, 260 ha).