Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le grand silène de Scouler (Silene scouleri ssp. grandis) au Canada

Taille et tendances des populations

Le grand silène de Scouler a été signalé dans une douzaine de localités au Canada, toutes situées dans le sud-est de l’île de Vancouver et les petites îles voisines (tableau 1). Deux mentions (« près de Victoria » et « district de Burnside ») sont très imprécises et pourraient correspondre à des localités mentionnées dans le tableau. Des botanistes se rendent régulièrement dans les secteurs du mont Douglas, de Beacon Hill, d’Oak Bay, d’Uplands et de Ten Mile Point, et le fait qu’aucun n’ait signalé le taxon récemment pour ces localités signifie probablement qu’il ne s’y trouve plus. En 2001, nous avons exploré chacune de ces localités, à la recherche de milieux susceptibles d’abriter le taxon.

Tableau 1. Sommaire des populations de Silene scouleri ssp. grandis
LocalitéDernière observationObservateurÉtendueNote de tableauaNombre d’individusNote de tableaubSituation apparente
Île TrialOctobre 2001M. Fairbarns20 x 4 m5Existante (sous-population)
Île Little TrialAoût 2002M Fairbarns100 x 30 m23Existante (sous-population)
Îlet AlphaOctobre 2001M. Fairbarns160 x 80 m250-300Existante
Mont TzuhalemJuillet 2002M. Fairbarns2 x 2 mAucune tige de l’annéeDisparue
Île GriffinAoût 1991M.G. ShepardNon déterminéeNon déterminéIndication géographique erronée
Ten Mile PointAoût 1966A.S. HarrisonNon déterminéeNon déterminéDisparue
Upands, VictoriaJuillet 1953M.C. MelburnNon déterminéeNon déterminéDisparue
« Près de Victoria »Juillet 1938J.W. EasthamNon déterminéeNon déterminéIndication géographique trop vague
« District de Burnside »Août 1935E. CookeNon déterminéeNon déterminéIndication géographique trop vague
Oak BayAoût 1924G.A. HardyNon déterminéeNon déterminéDisparue
Beacon Hill1921G.V. CopleyNon déterminéeNon déterminéDisparue
Île Bare (Mandarte?)Juin 1915J.R. AndersonNon déterminéeNon déterminéDisparue?
Mont Douglas
(Cedar Hill)
Juillet 1897J.R. AndersonNon déterminéeNon déterminéDisparue
Note de tableau a

Englobant la population entière

Retour à la référence de la note de tableaua

Note de tableau b

Chaque individu (genet) forme une touffe comportant environ 3 tiges en moyenne.

Retour à la référence de la note de tableaub

Le site mentionné pour l’île Bare (observé pour la dernière fois en 1915) correspond probablement à celui de l’île Mandarte; il semble en effet qu’on emploie indifféremment l’un ou l’autre nom pour désigner la même île (Réserve indienne Bare Island 9, non habitée). Nous n’y avons trouvé aucun pied de grand silène de Scouler en 2002. L’île Mandarte abrite de grandes populations de cormorans et de goélands, le nombre de goélands étant nettement en hausse depuis quelques décennies. L’enrichissement du sol par les fientes semble avoir joué en faveur de certaines graminées, notamment le Holcus lanatus, le Dactylis glomerata et l’Anthoxanthum odoratum, qui peuvent sans doute éliminer le Silene scouleri par compétition, dans les terrains riches.

La mention pour l’île Griffin est douteuse. L’île Griffin se trouve à quelques mètres seulement de l’îlet Alpha, où le grand silène de Scouler pousse en abondance. Or, en 2001, nous avons exploré l’île Griffin de fond en comble au moment où la floraison du grand silène atteignait son apogée et n’avons trouvé aucun pied de l’espèce, ni végétatif ni florifère. Il existe une seule mention du grand silène de Scouler pour l’île Griffin, soit celle de 1991, et l’herborisateur n’est pas sûr si les spécimens ont réellement été récoltés à l’île Griffin (M.G. Shepard, naturaliste, comm. pers., mai 2001). Ils ont probablement été récoltés à l’îlet Alpha et ont dû être mal étiquetés.

La population du mont Tzuhalem a été découverte il y a de nombreuses années par Adolf Ceska (écologiste, British Columbia. Conservation Data Centre, comm. pers., 5 octobre 2001). Elle n’a jamais compté plus de 2 ou de 3 pousses. Elle a été observée pour la dernière fois en 2000, et la plante n’a pas fleuri cette année-là. En 2001 et en 2002, nous avons fouillé les lieux et n’avons retrouvé aucun grand silène de Scouler; nous supposons donc que le taxon ne s’y trouve plus. Le site du mont Tzuhalem était très singulier, étant situé loin du littoral et à altitude beaucoup plus élevée que tous les autres sites connus.

Le sites actuels, ceux des îles Trial et Little Trial et de l’îlet Alpha, sont englobés dans une très petite étendue au large d’Oak Bay, banlieue de Victoria. Les sites des îles Trial et Little Trial se trouvent à moins de 500 m l’un de l’autre. On peut donc supposer qu’il y a entre eux des échanges fréquents de gènes par l’intermédiaire de la pollinisation.

À l’heure actuelle, la zone d’occurrence du grand silène de Scouler au Canada est d’environ 0,6 km², et la zone d’occupation, de 1,58 hectare (0,0158 km²). Les mentions des sites aujourd’hui disparus étaient parfois accompagnées d’estimations de leur effectif, mais ces chiffres semblent trop peu sûrs pour servir de fondement à une analyse des tendances démographiques. D’après les observations de 2000 et de 2001, l’effectif canadien du grand silène de Scouler se situerait entre 278 et 328 individus.