Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport annuel du COSEPAC pour 2010-2011

Point IV - Plan de communication du COSEPAC

Le COSEPAC a été encouragé à élaborer une stratégie de sensibilisation pour expliquer son travail aux Canadiens et aux Canadiennes.

Au cours de la période de déclaration (du 1er septembre 2010 au 31 août 2011) Marty Leonard (Ph.D.) a participé aux réunions et a livré les allocutions et les présentations suivantes sur le travail du Comité :

  • 9 septembre 2010 – a participé à une réunion à Truro, en Nouvelle-Écosse, avec Joshua McNeely et Roger Hunka d'IKANAWTIKET, un groupe environnementaliste autochtone maritime.
  • Décembre 2010 – a rencontré Jeff Stevens, un nouveau membre du Conseil autochtone national sur les espèces en péril (CANEP).
  • Octobre 2010 et mai 2011 – a participé aux réunions des directeurs canadiens de la faune.

En outre, les 11 et 12 juin 2011, Justina Ray (Ph.D.) et Graham Forbes (Ph.D.), coprésidents du sous-comité de spécialistes des mammifères terrestres, Andrew Trites (Ph.D.), membre du Sous-comité de spécialistes des mammifères marins et Donna Hurlburt (Ph.D.), coprésidente du Sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones, se sont réunis avec le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut. Ils ont effectué des présentations et mené un débat sur le rôle et les responsabilités du COSEPAC, les nouveaux processus et protocoles visant à inclure les connaissances traditionnelles autochtones dans les évaluations des statuts, et ont par ailleurs mis en évidence certaines évaluations d'espèces à venir qui sont particulièrement pertinentes pour les membres du Conseil.

En décembre 2010, à Montréal, au Québec, Donna Hurlburt a également fait une présentation semblable au Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine du Nunavik