Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport annuel du COSEPAC pour 2010-2011

Annexe III : Biographies candidats aux nominations du COSEPAC

Biographies

Biographies des candidats aux nominations du comité sur la situation des espèces en péril au canada (COSEPAC)

Justification du renouvellement
Coprésident, sous-comité de spécialistes des amphibiens et reptiles
(Mandat d’un an du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2012)

Ronald J. Brooks, Ph. D.

Monsieur Ronald J. Brooks est actuellement coprésident du sous-comité de spécialistes des amphibiens et reptiles du COSEPAC. Il est professeur émérite au département de biologie intégrative à l'Université de Guelph et siège comme coprésident du sous-comité de spécialistes des amphibiens et reptiles du COSEPAC depuis 1995. Il a également été membre d'une pléthore de groupes de travail du COSEPAC. Il a été le président de l'Association canadienne des herpétologistes de 1996 à 2002 et est membre du Conseil d'administration du réseau canadien de conservation des amphibiens et reptiles depuis 1997. Il a aussi été membre de la Commission de la sauvegarde des espèces de l’Union internationale pour la conservation de la nature - tortues terrestres et marines depuis 1996. De 2008 à 2011, il a également été membre du Comité de détermination du statut des espèces en péril en Ontario. De 2004 à 2008, monsieur Brooks a été membre du Comité consultatif scientifique de l'équipe de rétablissement des espèces en péril de World Wildlife Canada et est membre des équipes de rétablissement pour la couleuvre agile, la tortue des bois, la couleuvre fauve, la couleuvre à nez plat et la couleuvre royale, et il est actuellement (2007-2011) le coprésident de l'équipe de rétablissement des tortues multi-espèces en péril de l'Ontario.

Monsieur Brooks a publié environ 120 articles dans des revues scientifiques révisées par les pairs. Sa recherche sur les reptiles couvre maintenant toutes les huit tortues d'eau douce existantes au Canada avec quelques projets qui remontent jusqu’aux années 1970. De plus, les étudiants de monsieur Brooks ont étudié plusieurs espèces de serpents, y compris la couleuvre agile bleue, la couleuvre fauve de l'Est, la couleuvre brune, la couleuvre d'eau du lac Érié et la couleuvre à nez plat. Ces études ont principalement porté sur le cycle biologique, l'écologie, la démographie, la conservation, le développement embryonnaire, la détermination du sexe et le succès de l'éclosion. Monsieur Brooks a aussi publié des travaux sur les sangsues, les vers de terre, les poissons, les mites, les diptères, les lemmings, les campagnols, les souris sylvestre, les loups, le caribou et le castor. Jusqu'en 2009, il a été le directeur de la plus longue étude de surveillance sur les petits mammifères (59 ans jusqu'à présent) en Amérique du Nord ou peut-être au monde.

Monsieur Brooks a récemment reçu le Prix pour la conservation de la couleuvre agile bleue du Réseau canadien de conservation des amphibiens et reptiles.

Justification du renouvellement
Coprésident, sous-comité de spécialistes des arthropodes
(Mandat de quatre ans du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2015)

Laurence Packer, Ph. D.

Monsieur Laurence Packer est professeur titulaire au département de biologie, faculté des sciences et de génie, à l’Université York de Toronto. Il est à York depuis 1988. Auparavant, il a été titulaire d’une bourse de recherche postdoctorale au département des sciences biologiques à l'Université de Calgary (1987-1988) et professeur adjoint en biologie à l'Université du Cap-Breton (1986-1987). Il a reçu son doctorat à l'Université de Toronto en 1986.

Monsieur Packer est un chercheur prolifique. Il  compte plus de 100 publications principales à son actif, un grand nombre de celles-ci ayant été publiées dans des revues spécialisées très influentes, sur la biologie, la systématique, le comportement, la génétique de conservation et la biodiversité des insectes, principalement des abeilles. Il est un spécialiste renommé des abeilles et a obtenu de nombreuses bourses de recherche. Il est membre du comité de rédaction de revues et de la conservation des insectes et de la diversité de la Revue canadienne de zoologie. Il a supervisé plus de 20 étudiants à la maîtrise et au doctorat. Il a donné des cours de premier cycle en entomologie, biodiversité, systématique et évolution, ainsi que des cours du niveau supérieur en écologie, entomologie, phylogénétique et biologie des abeilles. Monsieur Packer a été membre du COSEPAC et coprésident du sous-comité de spécialistes des arthropodes pendant cinq ans. Il a effectué des recherches sur les insectes des habitats de la savane de chênes et des prairies à herbes hautes en Ontario. Il a écrit le rapport de situation du COSEPAC sur le papillon lutin givré et un rapport de situation sur le mélissa bleu à l’intention du Fonds mondial pour la nature et du ministère des Richesses naturelles de l'Ontario. Il est également membre de l'équipe de rétablissement du mélissa bleu. Son prochain livre, « Keeping the Bees », traite de l'importance et de la conservation des abeilles, publié en mai 2010.

Monsieur Packer possède une vaste expérience de travail en tant que membre de comités importants autant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l’université, notamment les comités de recherche des nouveaux membres de la faculté. Il a agi à titre de directeur de département et siégé sur les comités d'examen du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Il a été président du comité de la permanence et de l’avancement du département de biologie de l'Université York. Il est décrit comme étant juste, organisé, travailleur acharné et doté de bonnes compétences interpersonnelles. Il s’exprime clairement, écoute bien et accomplit le travail.

Justification du renouvellement
Coprésident, sous-comité de spécialistes des poissons d’eau douce
(Mandat de quatre ans du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2015)

Eric B. Taylor, Ph.D.

Monsieur Taylor a obtenu un doctorat à la University of British Columbia (UBC) en 1989 et y est actuellement professeur à temps plein, à Vancouver, où il est conservateur du Fish Museum de la UBC ainsi que directeur associé du Biodiversity Research Centre. Ses recherches se sont concentrées sur la conservation et la génétique des poissons occidentaux d’eau douce et marins de l’ouest de l’Amérique du nord. Il a publié plus de 100 documents scientifiques primaires, y compris plusieurs documents sur les poissons canadiens inscrits.

Monsieur Taylor possède une vaste expérience et des connaissances considérables relativement à la biologie et à la conservation des poissons canadiens d’eau douce, anadromes et marins. Son domaine d’expertise est lié aux milieux marins canadiens de l’est et du nord‑ouest ainsi que d’eau douce. Il est membre du sous‑comité de spécialistes des poissons d’eau douce du COSEPAC depuis 2001, ce qui lui a permis d’acquérir une bonne expérience dans le processus d’évaluation des espèces du COSEPAC ainsi que dans la formulation de recommandations relatives à la situation biologique. En outre, M. Taylor est l’auteur du premier rapport de situation du COSEPAC sur les populations d’éperlan du lac Utopia et a préparé la principale unité désignable qui a été examinée par le COSEPAC. Il est également membre du comité des espèces en voie de disparition de l’American Fisheries Society et est corédacteur ou fait partie du conseil de révision des publications de plusieurs journaux.

Justification du renouvellement
Coprésidente, sous-comité de spécialistes des mammifères marins
(Mandat d’un an du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2012)

Jane Watson, Ph.D.

Mme Watson détient un baccalauréat de la University of British Columbia ainsi qu’un doctorat de la University of California à Santa Cruz. Elle est actuellement professeure au département de biologie du Vancouver Island University. Au cours des 24 dernières années, Mme Watson a mené des recherches sur l’écologie des communautés et la biologie des populations de loutres de mer. En outre, elle a participé aux évaluations de populations d’une variété d’espèces de mammifères marins du Pacifique. Mme Watson possède de vastes connaissances en histoire naturelle et en biologie des mammifères marins de la côte du Pacifique de l’Amérique du Nord ainsi qu’une solide expérience en biologie et en taxinomie des macroinvertébrés marins, des poissons, des oiseaux et de la végétation de la même région.

Mme Watson possède de l’expérience en techniques d’évaluation et en formulation de recommandations quant à la situation. De plus, elle a été membre du Sous-comité de spécialistes des mammifères marins du COSEPAC pendant 11 ans, au sein duquel elle est dévouée et très respectée. Elle a également collaboré avec l’équipe de rétablissement de la loutre de mer ainsi qu’une variété d’ organismes locaux non gouvernementaux pour évaluer la situation des espèces marines dans le détroit de Georgia et la côte de Colombie-Britannique. Mme Watson connaît également très bien les concepts et les techniques liés à l’évaluation et à la conservation d’espèces en péril par ses propres recherches sur les mammifères marins.

Mme Watson possède une vaste expérience en examens, y compris l’examen de rapports de situation du COSEPAC pour le Sous-comité de spécialistes des mammifères marins, d’articles pour journaux révisés par les pairs, de demandes de subventions et de bourses ainsi que de thèses d’étudiants de troisième cycle.

Justification du renouvellement
Coprésident, sous-comité de spécialistes des mousses et lichens
(Mandat de quatre ans du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2015)

René J. Belland, Ph.D.

Monsieur Belland est directeur adjoint au Devonian Botanic Garden à la University of Alberta, à Edmonton. Il a obtenu son diplôme de maîtrise ès sciences (1981) et son doctorat (1985) en biologie de la Memorial University, où il a étudié la répartition, l’écologie et la phytogéographie des mousses de la région du golfe du Saint-Laurent. Il a été boursier postdoctoral pendant deux années ainsi que chercheur scientifique pendant cinq ans au département botanique à la University of British Columbia, à Vancouver, où il a étudié la répartition des mousses de la Colombie‑Britannique et a continué à travailler sur la flore bryophyte du Canada Atlantique. En 1993, il est devenu associé en recherche au département de botanique de la University of Alberta à Edmonton et il est à son poste actuel en tant que directeur adjoint au Devonian Botanic Garden depuis 1996.

Monsieur Belland possède plus de 35 ans d’expérience comme bryologiste, spécialisé dans les mousses du Canada Atlantique, de la Colombie‑Britannique, de l’Alberta et de l’Arctique. Sa recherche actuelle est axée sur la répartition, l’écologie et la phytogéographie des bryophytes, et il s’intéresse particulièrement aux espèces rares. Il a également de l’expérience en enseignement et en recherche et est un botaniste actif sur le terrain. Il a enseigné en bryologie, en biologie végétale ainsi qu’en biologie générale et en conservation des espèces en voie de disparition, a cosupervisé deux étudiants du doctorat et a fait partie du comité de supervision pour 10 autres étudiants du troisième cycle. À la suite de recherches sur la répartition et l’écologie des mousses et des hépatiques au Canada, il a rédigé 34 articles révisés par les pairs, un chapitre de livre et 27 rapports. Il est sans aucun doute une autorité reconnue en matière de flore bryophyte du Canada. Son adhésion à plusieurs comités de l’Union mondiale pour la nature (UICN) illustre son influence à l’échelle internationale.

Monsieur Belland possède une vaste expérience en évaluation et en conservation d’espèces en péril à l’échelle fédérale, provinciale et internationale.  Il est actuellement coprésident du Sous-comité de spécialistes des mousses et lichens du COSEPAC et en outre, il préside le sous-comité d’évaluation des espèces en voie de disparition de l’Alberta.  Il est membre de deux comités de l’UICN (un qui traite des bryophytes et l’autre des plantes arctiques) et participe aux activités de rétablissement de la batramie de Haller en Colombie‑Britannique et en Alberta ainsi que du bryum Porsild à Terre‑Neuve–et–Labrador. Il a également travaillé largement aux programmes provinciaux du patrimoine et il a crée les listes de situation de l’Alberta, de la Colombie‑Britannique , de la Terre-Neuve-et-Labrador, des Territoires du nord ouest et du Yukon et il a communiqué avis à la Saskatchewan et au Manitoba.  M. Belland a récemment coordonné la situation générale des mousses prioritaires du Canada pour la situation générale des espèces sauvages au Canada (2010).

Justification du renouvellement
Coprésident, sous-comité de spécialistes des plantes vasculaires
(Mandat d’un an du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2012)

Monsieur Bruce Bennett

Biologiste établi au Yukon, Monsieur Bennett possède plus de 20 ans d’expérience professionnelle en tant que botaniste sur le terrain. Il est actuellement employé comme biologiste de la faune au sein du ministère de l’Environnement du Yukon. Il possède un baccalauréat en biologie (Université de Victoria, 1991) et deux diplômes techniques, dont un pour avoir suivi, en 1989, le programme sur les poissons, la faune et les activités récréatives de l’Institut des techologies de Colombie-Britannique (British Columbia Institute of Technology).

Son expérience dans le domaine des plantes vasculaires se concentre surtout sur la flore du Yukon, comme en témoignent ses publications. Parmi les 16 publications révisées par les pairs qu’il a rédigées (depuis 2000), 8 portent sur de nouvelles plantes observées au Yukon et 2 autres sont des mises à jour de publications sur des espèces présentes dans ce territoire. La plupart de ces articles ont été publiés dans le Canadian Field Naturalist (8) et le Botanical Electronic News (4).

Il possède également une connaissance approfondie des plantes vasculaires en Colombie-Britannique, puisqu’il a travaillé comme naturaliste dans le parc Manning et comme directeur de collection pour le Royal British Columbia Museum, de même que dans le sud de l’île de Vancouver et dans l’Okanagan-Sud pour le Service canadien de la faune avant de déménager au Yukon en 1995.   

Il a une vaste expérience sur le terrain et sa connaissance de la flore du Yukon est reconnue. En outre, il possède de l’expérience dans le domaine des plantes rares, notamment en ce qui a trait à l’évaluation des cotes de conservation, étant donné qu’il a travaillé comme botaniste pour le Yukon au sein de NatureServe, en plus d’avoir mené des travaux d’inventaire au Yukon, dans le nord de la Colombie-Britannique et dans l’ouest des Territoires du Nord-Ouest.

Il est membre du Sous-comité de spécialistes des plantes vasculaires du COSEPAC depuis 2005 et de nombreux autres comités, dont le comité sur les espèces envahissantes du Yukon (Yukon Invasive Species Council) et le Comité technique sur l’observation des espèces sauvages.

Nouveau membre proposé
Membre scientifique non gouvernemental
(Mandat de quatre ans du 1e janvier 2012 au 31 décembre 2015)

Arne Mooers (Ph.D.)

M. Mooers a étudié à l'Université McGill (bachelier, mention Magna summa laude, 1989) et à l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni (Ph.D., 1994) et a travaillé comme chercheur à l'Université de la Colombie-Britannique (1995-1997) et au musée zoologique d'Amsterdam (Pays-Bas, 1997-2000). Il a obtenu un poste à l'Université Simon Fraser dans le domaine de la biodiversité en 2000 puis a obtenu un poste de professeur à temps plein en 2010.

Ces recherches sont centrées sur la manière dont les espèces se diversifient, sur les liens entre ces espèces et sur la manière dont ces renseignements pourraient être utilisés pour la conservation et la gestion des espèces. Ses contributions les plus importantes dans le domaine de la conservation des espèces en voie de disparition comprennent les ouvrages tels que Charrette et al., 2006 (Ecology), Mooers et al., 2007 et 2009, Magnuson-Ford et al., 2009, Meuser et al., 2009 (tous consultables dans Conservation Biology) et Mooers et al., 2010 (Bioscience).

M. Mooers a travaillé comme rédacteur en chef adjoint pour les revues spécialisées internationales Journal of Evolutionary Biology, Evolution, et, actuellement, Ecology Letters. Il est le président du comité chargé de la biodiversité et de la conservation (Biodiversity and Conservation Committee) de la Société canadienne d'écologie et d'évolution (www.ecoevo.ca); il est également membre de son comité exécutif (2010-2013). Enfin, M. Mooers s'occupe d'une organisation ad hoc consacrée à l'amélioration de l'intégration de connaissances scientifiques indépendantes dans la politique de conservation de la biodiversité (www.scientists-for-species.org).