Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le grand iguane à petites cornes (Phrynosoma hernandesi) au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Dernièrement, le ministre du Développement durable des ressources de l'Alberta a approuvé l'inscription de l'iguane à petites cornes à la liste des espèces en voie de disparition (Endangered) de l'Alberta et sa protection en vertu de la Wildlife Act (Robin Gutsell, comm. pers.). Le grand iguane à petites cornes était auparavant classé dans la catégorie potentiellement en péril (May be At Risk) dans la publication « General Status of Alberta Wild Species 2000 » (ASRD, 2000). La Wildlife Act de l'Alberta prévoit la protection légale de l'espèce dans la province. Elle est inscrite comme animal non considéré comme gibier en vertu de l'annexe 4, partie 5, du règlement sur les espèces sauvages de la Wildlife Act de l'Alberta (gouvernement de l'Alberta, 2006). En 2004, l'Alberta Natural Heritage Information Centre a accordé au Phrynosoma hernandesi la cote S2, en raison de sa distribution restreinte en Alberta et du faible nombre d'occurrences (ANHIC, 2004).

En Saskatchewan, la Wildlife Act provinciale chapeaute la protection de cette espèce. La chasse à l'iguane à petites cornes est interdite en vertu des restrictions générales de la chasse, partie II, alinéa 4(1)a, règ. 1 du règlement sur les espèces sauvages W-13.1 (gouvernement de la Saskatchewan, 1981). Le statut provincial de protection du Saskatchewan Conservation Data Centre (2005) est vulnérable (Vulnerable - désignation proposée), soit une cote provinciale S2S3.

Le COSEPAC a désigné le Phrynosoma hernandesi espèce préoccupante en 1992 (COSEPAC, 2005). Cette désignation fédérale est fondée sur l'existence de petites populations de petite taille, isolées et confinées à des îlots d'habitats convenables (COSEPAC, 2005). Le grand iguane à petites cornes est classé à l'annexe 3 du Registre public de la Loi sur les espèces en péril, soit dans la catégorie des espèces préoccupantes (Registre public de la LEP, 2006). Conservation de la nature a accordé au grand iguane à petites cornes la cote N2N3 au Canada et N5 aux États-Unis (NatureServe, 2005).

Au Montana, le seul État américain qui pourrait abriter des populations contiguës à celles du Canada, le grand iguane à petites cornes est classé espèce préoccupante (Montana Species of Concern), avec une cote mondiale G5 et une cote nationale S3 (MNHP, 2006; NatureServe, 2005). La cote G5 est assignée aux espèces qui ne sont pas vulnérables dans la plus grande partie de leur aire de répartition. Au Montana, la cote S3 signifie que l'espèce est potentiellement en péril en raison d'une faible abondance, d'un possible déclin et d'un habitat limité, même si l'espèce est abondante dans certains secteurs. Au Montana, la catégorie espèce préoccupante comprend des taxons qui sont ou seraient en péril en raison de leur rareté, d'une faible distribution, de la perte d'habitat ou d'autres facteurs. La cote proposée pour cette espèce par le US Fish and Wildlife Service et le Bureau of Land Management (BLM) est vulnérable (Sensitive). Cette catégorie est définie par le BLM comme englobant « […] toute espèce qui est en péril de manière démontrée dans au moins une partie de son aire de répartition et dont la présence sur les terres du BLM a été documentée » (MNHP, 2006).