Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du chardon de Hill (Cirsium hillii) au Canada

Déclaration sur l'évaluation environnementale stratégique

Conformément à la Directive du Cabinet sur l'évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes (2004), tous les programmes de rétablissement d'une espèce en péril font l'objet d'une évaluation environnementale stratégique (EES). Le but de cette évaluation est de faire en sorte que l'on tienne compte des conséquences sur l'environnement des politiques, des plans et des programmes publics proposés, et ce, dès l'élaboration, afin de permettre une prise de décision éclairée.

Les programmes de rétablissement visent à favoriser les espèces en péril et la biodiversité en général, mais peuvent aussi avoir des effets imprévus sur l'environnement. Ces effets, y compris les répercussions sur des espèces non ciblées et sur l'environnement, ont fait l'objet d'une évaluation à l'étape de la planification du rétablissement; les résultats de cette évaluation sont abordés plus en détail à l'Annexe A (Répercussions sur les autres espèces et sur l'environnement).

La mise en œuvre du présent programme de rétablissement ne devrait avoir aucun effet néfaste sur l'environnement ou sur des espèces non ciblées; elle devrait, au contraire, profiter à de nombreuses autres espèces du même habitat. Cependant, il faut sensibiliser les chercheurs qui effectuent des études sur le terrain et qui surveillent les alvars au problème potentiel de piétinement découlant de leur circulation pédestre, et les informer des façons de le prévenir. Il faut aussi déterminer si le brûlage dirigé est essentiel au maintien et à l'amélioration de l'habitat; lorsque le brûlage est nécessaire au rétablissement d'une espèce, il faut effectuer une EES additionnelle. Ces questions sont abordées à la section 1.6 (Lacunes dans les connaissances).