Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Stratégie de rétablissement de l'haliotide pie

5. Glossaire

Haliotide :
gastéropode marin de la famille des Haliotidae; aux fins du présent document, haliotide pie, Haliotis kamtschatkana. Cette espèce est l’haliotide la plus courante et la plus abondante en C.-B. Nota – Une haliotide rouge adulte, H. rufescens, a été trouvée dans le secteur centre de la côte de la C.-B. (A. Campbell, Pêches et Océans Canada, Nanaimo, C.-B., V9T 6N7, comm. pers). Il existe également plusieurs mentions non étayées de la présence de l’haliotide plate (H. wallalensis) dans la littérature faisant état d’une répartition s’étendant vers le nord jusqu’à la C.-B.
Anthropique :
mettant en cause l’impact de l’humain sur la nature.
Aquaculture :
tel que défini par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), culture d’organismes aquatiques, ce qui comprend les poissons, les mollusques, les crustacées et les plantes aquatiques. L’aquaculture suppose une forme d’intervention dans le processus d’élevage pour améliorer la production, par exemple l’ensemencement, l’alimentation et la protection contre les prédateurs.
C.-B. :
Colombie-Britannique, Canada.
Map de la Colombie-BritanniqueZones biogéographiques de la C.-B. – fondées sur les considérations d’ordre environnemental, administratif et/ou biologique concernant l’haliotide pie; comprennent les zones intertidale et infralittorale entourant les zones terrestres suivantes :
Haida Gwaii (îles de la Reine-Charlotte) :
îles de la Reine-Charlotte.
Détroits de la Reine-Charlotte et de Johnstone :
île Quadra (passe Seymour) au nord de Cape Caution.
Secteurs nord et centre de la côte :
de Cape Caution vers le nord jusqu’à Prince Rupert inclusivement.
Bassin de Georgia :
San Juan Point jusqu’à la passe Seymour, près de l’île Quadra.
Côte ouest de l’île de Vancouver :
la côte ouest de l’île de Vancouver, de San Juan Point vers le nord jusqu’à Scott Islands.
Biomasse :
quantité de matière vivante sous la forme d’un ou de plusieurs genres d’organismes présents dans un habitat particulier.
Stock reproducteur :
adultes capables de se reproduire.
COSEPAC :
Comité sur la situation des espèces en péril au Canada(www.COSEWIC.gc.ca).
MPO :
Pêches et Océans Canada.
Habitat essentiel :
habitat nécessaire à la survie et au rétablissement d’une espèce sauvage inscrite et qui est désigné en tant qu’habitat essentiel pour l’espèce dans le programme de rétablissement ou dans l’un des plans d’action visant l’espèce.
Élevage :
est utilisé pour définir diverses techniques ou interventions utilisées pour aider un animal à survivre et à croître. Le ter « culture » est générique et peut être utilisé dans le contexte de « l’aquaculture » ou de la « mise en valeur » et inclue l’utilisation de techniques d’écloserie et de grossissement.
Écologique :
renvoie à l’environnement où se trouvent des choses vivantes ou aux profils des relations entre les choses vivantes et leur environnement; renvoie à l’interdépendance des organismes.
Écosystème :
communauté écologique considérée dans son ensemble, les facteurs non vivants de son environnement étant considérés en tant qu’unité.
En voie de disparition :
faisant face à une extirpation ou à une extinction imminente.
Disparue du pays :
espèce disparue du milieu sauvage au Canada, mais présente ailleurs.
Reconstitution d’une population :
décrit les activités entreprises pour rétablir des populations à des niveaux précis et peut englober l’élevage, la modification de l’habitat, des manipulations expérimentales ou le regroupement d’adultes reproducteurs.
Mise en application de la réglementation préventive :
patrouille active, activités d’éducation et enquêtes concernant des activités illégales afin de prévenir la perte ou la pêche illégale d’haliotides et d’individus d’autres espèces; toutes ces mesures sont mises en œuvre sur une base continue et régulière tout au long de l’année.
Mesures d’application de la réglementation proactives :
initiatives de mise en application de la réglementation entreprise (comme dans le cas des mesures préventives ci-devant) avec une vision à long terme (p. ex., éducation, développement communautaire, intendance et efforts similaires) afin de protéger les ressources; efforts à long terme.
Mesures d’application de la réglementation réactives :
initiatives d’application de la réglementation entreprises immédiatement à la suite de la déclaration d’un vol de la ressource, prises sur le champ et traitées sur le champ.
Rétablissement :
processus par lequel le déclin d’une espèce en voie de disparition, menacée ou disparue du pays est arrêté ou inversé et en vertu duquel les menaces sont éliminées ou réduites afin d’améliorer la probabilité de persistance de l’espèce dans le milieu sauvage. Une espèce sera considérée comme rétablie lorsque sa persistance à long terme dans le milieu sauvage sera assurée.
Groupe de mise en œuvre du rétablissement :
groupe de personnes travaillant sur des mesures ou des projets de rétablissement spécifiques tout en étant chapeauté par une équipe de rétablissement.
Recrutement :
pour le présent document, nombre d’haliotides juvéniles qui font leur entrée dans la population adulte.
LEP:
Loi sur les espèces en péril.
Population durable :
population ayant une probabilité < 5 % de disparaître au cours des 100 prochaines années. Selon le COSEPAC, cela exige :un nombre suffisant d’adultes reproducteurs pour que la population soit considérée durable à long terme; un nombre suffisant d’habitats de qualité disponibles ou potentiellement disponibles pour maintenir un effectif durable; la présence de paramètres démographiques adéquats ou en amélioration (p. ex., rapports mâles-femelles, taux de naissance et taux de mortalité); la mise en place de mesures d’atténuation/contrôle des menaces pesant sur la population, particulièrement celles ayant causé au départ le déclin de l’espèce.
Menacée :
susceptible de devenir en voie de disparition si les facteurs limitatifs ne sont pas inversés.
Viable :
capable de vivre.