Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’iguane pygmée à cornes courtes (Phrynosoma douglasii)

Protection actuelle ou autres désignations de statut

L’iguane pygmée à cornes courtes est actuellement inscrit à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril du Canada. Cette inscription donne à l’espèce pleine protection en vertu de la LEP en cas de redécouverte. Les descriptions de la résidence sont en cours de préparation (L. Campbell, comm. pers.) et l’habitat essentiel n’est pas encore désigné. L’iguane pygmée à cornes courtes est classé en vertu de la British Columbia Wildlife Act (1990) et de la Wildlife Amendment Act (2004). Sous le régime de ces lois, il est interdit à quiconque de tuer, de blesser, de harceler, de capturer ou de prendre un individu d’une espèce en péril et d’endommager ou de détruire la résidence d’une espèce en péril, sauf lorsque l’autorise un règlement, un permis ou une entente.

L’iguane pygmée à cornes courtes est considéré comme étant non en péril (secure) à l’échelle de la planète (G5), non en péril (secure) (N5) aux États-Unis, vulnérable (vulnerable) (S3) dans l’État de Washington, apparemment non en péril (apparently secure) (S4) en Oregon et en Californie, non en péril (secure)  (S5) en Idaho et n’est pas classé (SNR) au Nevada (NatureServe, 2005).