Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la villeuse irisée (Villosa iris) au Canada

Résumé technique

Villosa iris (I. Lea, 1829)

Villeuse irisée – Rainbow mussel

Répartition au Canada :

sud de l'Ontario

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

  • Historique : ~ 76 500 km²
  • Actuelle : ~53 700 km²

[La zone se trouvant dans le polygone dessiné de manière à renfermer toutes les zones d'occurrence du Villosa iris, tel qu'il est indiqué dans la version du 20 février 2004 des directives aux auteurs. Historique = 1890-1994; actuelle = 1995-2004]

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

En déclin (~ 30 %)

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)

  • Lac Sainte-Claire : 4,5 km²
  • Rivière Ausable : 0,08 km²
  • Rivière Grand : 0,65 km²
  • Rivière Maitland : 3,78 km²
  • Rivière Moira : 0,4 km²
  • Rivière Saugeen : 0,01 km²
  • Rivière Sydenham :  0,63 km²
  • Rivière Thames : 0,81 km²
  • Rivière Trent : 0,01 km²
  • Total : 10,87 km²

[Lac Sainte-Claire : la zone approximative de l'habitat occupé près du rivage dans la zone d'occurrence du V. iris; rivières : longueur de la zone d'occupation atteinte dans chaque rivière multipliée par la largeur moyenne de la zone d'occupation.]

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés

9

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

En déclin

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Inconnue

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

En déclin

 S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Oui, il n’y a aucun croisement entre les populations de différents bassins hydrographiques.

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune :

Nombre total d'individus (quantité d’individus matures inconnue) :

  • Lac Sainte-Claire : ~ 7,200
  • Rivière Ausable*: 0,05/personne-heure
  • Rivière Grand River*: 0,02/ personne-heure
  • Rivière Maitland* : 4,8/ personnes-heures
  • Rivière Moira* : 1,8/ personne-heure
  • Rivière Saugeen* : 0,17/ personne-heure
  • Rivière Sydenham : ~18 900
  • Rivière Thames : ~ 40 000
  • Rivière Trent : inconnu

*Les données quantitatives pour ces bassins hydrographiques ne sont pas disponibles; nous y avons donc substitué les données des prises par unité d’effort (quantité d'individus collectionnés/personne-heure de recherche).

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Lac Sainte-Claire : Les moules dreissena (espèce envahissante).
  • Rivières : La perte et la détérioration de l'habitat causées par les répercussions combinées de l'agriculture et de l'urbanisation (l'envasement, la charge en éléments nutritifs, les régimes d'écoulement modifiés, les substances délétères, les effluents en provenance des industries et des municipalités).

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

États-Unis :

  • En voie de disparition (Endangered) – Ill., Wis.
  • En voie de disparition (Endangered) (proposé) – Penn.
  • Préoccupante (Special Concern) – Mich., N.C.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Très improbable

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probable (test génétique requis)

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Non

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-elle?

  • Rivières : Impossible sans l’intervention humaine (réintroduction)
  • Lac Sainte-Claire : Possible

Analyse quantitative

Des modèles d’analyse sur la viabilité des populations n’ont pas encore été élaborés pour les moules d’eau douce.

Statut existant

COSEPAC: En voie de disparition (2006)

Statut et justification de la désignation

Statut :  En voie de disparition

Code alphanumérique : B2ab(i,ii,iii,iv)

Justification de la désignation : Cette attrayante moule d’un vert jaunâtre tirant sur le brun et montrant des rayons verts est largement répartie dans le sud de l’Ontario, mais elle est disparue du lac Érié et des rivières Detroit et Niagara ainsi que d’une grande partie du lac Sainte-Claire en raison d’infestations de moules zébrées. Elle se trouve toujours en petits nombres dans plusieurs bassins hydrographiques, mais la zone d’occupation ainsi que la qualité et l’étendue de l’habitat connaissent un déclin, et on craint que l’accroissement des activités agricoles industrielles et d’élevage intensif de bétail auront un impact sur la plus importante population dans la rivière Maitland.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : S.O.
Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », B2,a,b (i,ii,iii,iv).
Critère C (Petite population globale et déclin) : S.O.
Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », D2. La population a une superficie de zone d’occupation très restreinte < 20 km².
Critère E (Analyse quantitative) : S.O.