Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la villeuse irisée (Villosa iris) au Canada

Sommaire biographique des rédacteurs du rapport

Daryl J. McGoldrick est un technologue de recherche (poste de durée déterminée) au sein de l'Institut national de recherche sur les eaux d'Environnement Canada, à Burlington, en Ontario. Il a obtenu son baccalauréat ès sciences (avec distinctions) en science de l'environnement de la University of Waterloo (1999) et une maîtrise ès sciences (biologie) de la University of Waterloo (2003). La thèse de M. McGoldrick était intitulée « An Investigation of the Littoral Food Web of Little Rice Bay on Long Point, Lake Erie ».Il travaille dans le domaine de l'écologie aquatique depuis 1999. Outre sa thèse de recherche, il a participé à des études de biosurveillance benthique et a effectué des recherches sur les dynamiques trophiques et planctoniques des lacs du bouclier canadien. Depuis 2002, son travail est axé sur l'évaluation et la conservation des moules d'eau douce en Ontario. Daryl est membre de la North American Benthological Society et de la Freshwater Mollusk Conservation Society.

Janice L. Metcalfe-Smith est une biologiste en recherche aquatique au sein de l'Institut national de recherche sur les eaux d'Environnement Canada, à Burlington, en Ontario. Elle a obtenu son baccalauréat ès sciences (avec distinctions) en zoologie de la University of Manitoba (1973). De plus, elle possède 31 années d'expérience en tant que technologiste (de 1973 à 1978) et biologiste (de 1978 jusqu'à présent) au sein du ministère des Pêches et des Océans (Winnipeg au Manitoba et St. Andrews au Nouveau-Brunswick) et du ministère de l’Environnement (Burlington en Ontario). Elle a effectué des recherches dans plusieurs domaines, y compris les effets des pratiques forestières et des pluies acides sur le saumon atlantique, l'utilisation des collectivités de macro-invertébrés benthiques dans l'évaluation de la qualité de l'eau, l'élaboration de techniques de surveillance biologiques pour mesurer les tendances des contaminants dans les écosystèmes d'eau douce, et la toxicologie des milieux aquatiques. Depuis 1995, sa recherche est axée sur l'évaluation et la conservation des moules d'eau douce en Ontario. Elle est l’auteure ou coauteure de 75 documents et rapports scientifiques dont 30 d’entre eux portent sur les moules d'eau douce. Elle est membre de la North American Benthological Society, de la Freshwater Mollusk Conservation Society et du Sous-comité de spécialistes des mollusques du COSEPAC. Elle est l'auteure de huit rapports de situation antérieurs portant sur des espèces de moules en péril pour le COSEPAC.