Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Physe d'eau chaude (Physella wrighti) au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

L’espèce est considérée comme gravement en péril à l’échelle mondiale (G1Q), au Canada (N1) et en Colombie-Britannique (S1) (NatureServe, 2007). Le COSEPAC a désigné le Physella wrighti comme espèce en voie de disparitionen mai 2000, et, conformément à cette désignation, le P. wrighti a été ajouté, en juin 2003, à la liste de l’annexe 1 de la LEP et est protégé depuis en tant qu’espèce en voie de disparition. Aux termes de la LEP, il est interdit de tuer, de nuire, de harceler, de capturer ou de prendre un P. wrighti, ou de détruire son habitat essentiel une fois ce dernier désigné.

La protection de la physe d’eau chaude est assurée par la Loi sur les pêches (Canada) et par la Park Act (Colombie-Britannique). La Loi sur les pêches interdit les travaux qui pourraient entraîner la détérioration, la perturbation ou la destruction de l’habitat du poisson ainsi que le rejet de substances nocives, comme des contaminants, dans des eaux où vivent des poissons. Aux termes de la Park Act, il est interdit de perturber ou de détruire un habitat, sauf pour l’aménagement de services récréatifs.

Conformément aux règlements pris en application de la LEP, un programme de rétablissement de la physe d’eau chaude a été élaboré (Heron, 2007). Les objectifs à court terme (d’ici 2011) visés par ce programme de rétablissement sont les suivants : s’assurer que la répartition actuelle de l’espèce dans les bassins Alpha et Beta et dans le ruisseau Alpha est maintenue; approfondir la connaissance de la répartition actuelle afin de mieux quantifier cet objectif; surveiller si l’abondance relative actuelle de l’espèce est stable;mettre au point une méthodologie qui permettra d’accroître la précision des relevés. Le programme de rétablissement recommande que des relevés plus poussés soient menés en vue d’établir les paramètres qui définissent l’habitat essentiel de cette espèce. Les initiatives suivantes sont aussi recommandées pour contrer les menaces et favoriser le rétablissement de la physe d’eau chaude : surveiller la population; protéger l’espèce par l’intermédiaire du plan directeur du parc provincial Liard River Hot Springs; surveiller les menaces; sensibiliser le public afin d’atténuer les incidences des activités récréatives dans le parc.Un plan d’action sera achevé d’ici 2011.