Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’aster fausse prenanthe au Canada

Répartition

Répartition mondiale

La figure 2 montre l’aire de l’espèce en Amérique du Nord. NatureServe (2002) mentionne le Symphyotrichum prenanthoides pour la Caroline du Nord (S3?), le Connecticut (SH), le Delaware (S1), la Floride (SE), l’Illinois (SU), l’Indiana (SR), l’Iowa (S3), le Kentucky (S?), le Maryland (SR), le Massachusetts (S2), le Michigan (S?), le Minnesota (SU), le Mississippi (SR), le New Jersey (S2), le New York (SR), l’Ohio (SR), la Pennsylvanie (S?), le Tennessee (SR), la Virginie (SR), la Virginie-Occidentale (S?) et le Wisconsin (SR). En Ontario, la cote S2 a été attribuée à l’espèce. D’après l’information fournie par Semple (comm. pers., nov. 2002), il n’y a aucune mention confirmée de l’espèce pour le Michigan.

Figure 2. Répartition indigène du Symphyotrichum prenanthoides en Amérique du Nord

Figure 2. Répartition indigène du Symphyotrichum prenanthoides en Amérique du Nord

Répartition canadienne

 L’aster fausse‑prenanthe est une espèce rare au Canada. On ne la trouve que dans le Sud‑Ouest d’Ontario, principalement dans le comté d’Elgin, avec une population dans la municipalité régionale de Haldimand-Norfolk et une dans le comté d’Oxford. L’espèce aurait déjà été présente dans le comté de Middlesex, mais cette population n’a pas été retrouvée (figure 3).

Figure 3. Répartition du Symphyotrichum prenanthoides au Canada (zone agrandie de la figure 2).

Figure 3. Répartition du Symphyotrichum prenanthoides au Canada (zone agrandie de la figure 2).