Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Grand requin blanc (Carcharodon carcharias) au Canada

Information sur l'espèce

Nom et classification

Le grand requin blanc (Carcharodon carcharias [Linné, 1758]) est la seule espèce vivante du genre Carcharodon. Au fil des ans, on a tenté de nommer différemment les diverses populations régionales, mais, jusqu’ici, il a été impossible de distinguer clairement les différents « centres d’abondance » quant à la morphométrie, aux variations méristiques, à la coloration et à l’anatomie squelettique. En anglais, l’appellation reconnue du grand requin blanc est « white shark » ou « great white shark ».

Description morphologique

La description suivante est tirée principalement de Compagno (2001). Le grand requin blanc possède un museau de forme conique tronquée (figure 1a). Les dents intérieures sont longues, tandis que les dents antérieures, intermédiaires et latérales sont compressées et forment un tranchant continu. Les dents intermédiaires, allongées, atteignent plus des deux tiers de la longueur des dents antérieures adjacentes. Au total, le grand requin blanc possède 44 à 52 dents.

Figure 1.Caractères utiles sur le terrain pour identifier le grand requin blanc (Carcharodon carcharias); A. Vue latérale, B. Détail des dents antérieures supérieures et inférieures. Diagrammes de R. Aidan Martin.

Figure 1. Caractères utiles sur le terrain pour identifier le grand requin blanc (Carcharodon carcharias); A. Vue latérale, B. Détail des dents antérieures supérieures et inférieures. Diagrammes de R. Aidan Martin.

En général, le grand requin blanc est corpulent et possède une nageoire dorsale dont la base se situe habituellement au-dessus de la marge intérieure de la nageoire pectorale. La nageoire anale prend naissance à la même hauteur que la base de la deuxième nageoire dorsale ou légèrement derrière. On compte de 170 à 187 vertèbres. Les adultes atteignent une longueur totale de 3,8 à 6 m et peut-être plus. Normalement, le grand requin blanc porte une tache axillaire noire au point d’insertion de la nageoire pectorale. En général, les nageoires pectorales passent subitement au noir à l’extrémité de leur surface ventrale.

Traits distinctifs : Le grand requin blanc, corpulent et fusiforme, possède un museau conique assez long. Ses dents sont longues, plates, triangulaires et dentelées comme des lames. Il possède de longues fentes branchiales, une grande première nageoire dorsale dont la pointe arrière, de couleur foncée, est libre, une minuscule seconde nageoire dorsale et une grande nageoire caudale en forme de croissant.

La surface dorsale passe du gris ou du brun grisâtre à presque noir sur le dessus, tandis que le ventre est blanc. Le contraste des couleurs délimite clairement les surfaces ventrale et dorsale. L’iris de l’œil est d’un noir profond.

Description génétique

Aucune étude génétique, expérience de marquage ou autre étude de population n’a été réalisée sur les grands requins blancs dans les eaux canadiennes. Les renseignements tirés du suivi par satellite dans d’autres pays indiquent qu’il s’agit d’une espèce fortement migratrice (Pardini et al., 2001; Boustany et al., 2002 – pour obtenir une description détaillée, consulter la section « Déplacements et dispersion »). La structure des populations des deux hémisphères et des différents bassins océaniques n’a fait l’objet d’aucune étude comparative. Il est peu probable que les populations atlantique et pacifique du Canada possèdent une structure génétique commune, mais personne n’a étudié la question. 

Unités désignables

Les grands requins blancs de la partie canadienne de l’Atlantique et du Pacifique occupent deux unités biogéographiques distinctes entre lesquelles il n’y a aucun échange par l’Arctique, mais peut-être des échanges limités par le sud du fait que les individus contournent la pointe de l’Amérique du Sud. Aux fins du présent rapport, les populations canadiennes de l’Atlantique et du Pacifique sont traitées comme deux unités désignables distinctes.