Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Narval (Monodon monoceros) au Canada - Mise à jour

Résumé technique

Monodon monoceros

Narval (Populations de la baie de Baffin et de la baie d’Hudson) – Narwhal (Baffin Bay & Hudson Bay Populations)

Répartition au Canada :

est de l’Arctique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)

  • Baie de Baffin ~1 250 000 km²
  • Baie d’Hudson ~250 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

On ne sait pas.

Superficie de la zone d’occupation (km²)
regroupements estivaux. Domaines vitaux probablement plus restreints et plus concentrés en été

  • Baie de Baffin ~60 000 km²
  • Baie d’Hudson ~17 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

On ne sait pas.

Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés) : les individus sont migrateurs et très dispersés

Nombreux

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Inconnue

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.)

~15 ans

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)

  • (~60 % de la population totale)
  • Baie de Baffin 27 000
  • Baie d’Hudson 2 100

Tendance de la population quant au nombre total d’individus (en déclin, stable, en croissance ou inconnue) :

Inconnue

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période courte).

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échange, c.-à-d. migration réussie de ≥ 1 individu/année)?

Non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Chasse : Le nombre d’individus pris par les chasseurs semble avoir augmenté au cours de la dernière décennie pour ce qui est de la population de la baie de Baffin et depuis 1977 pour ce qui est de la population de la baie d’Hudson. On ne dispose pas de données fiables sur le nombre d’individus abattus et non débarqués. La capacité de la population à se maintenir malgré la chasse est incertaine. Il faudrait mieux connaître la taille, les déplacements et les indices vitaux des populations.
  • Changements climatiques : On ignore les effets éventuels d’une réduction de la couverture de glace, mais celle-ci pourrait accroître la vulnérabilité du narval à la chasse et à la prédation par l’épaulard.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Groenland : inconnu

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Possible

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Probablement

Peut-il y avoir sauvetage par des populations de l’extérieur?

On ne sait pas.

Analyse quantitative

Aucune analyse entreprise

Statut et justification de la désignation

Statut antérieur : Narval : non en péril (COSEPAC, avril 1987)

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : s.o.

Justification de la désignation : La population de la baie de Baffin semble grande (environ 45 000 individus), bien qu'il y ait des incertitudes quant au nombre d'individus, aux tendances et à certains paramètres du cycle biologique, ainsi qu'au nombre de prises pour assurer une chasse à des niveaux durables. Il y a aussi des incertitudes pour ce qui est de la population beaucoup plus petite de la baie d'Hudson (environ 2100 individus matures). La chasse pour le maktak et l'ivoire, qui a une grande valeur sur le marché, représente une menace des plus constantes pour le narval. Les effets éventuels du changement dans la couverture de glace, causé par les tendances climatiques, sont inconnus. La population de la baie d'Hudson pourrait connaître un déclin de 30 % en 30 ans si la chasse ne fait pas l'objet d'une réglementation stricte. De façon semblable, la population de la baie de Baffin pourrait être touchée par la chasse au Groenland si elle n'est pas gérée efficacement. Le nombre d'individus tués par la chasse a augmenté au cours des années 1990. La gestion par les communautés permet de surveiller la chasse et de trouver des solutions pour réglementer les prises. Une information fiable sur le nombre d'individus tués et non récupérés est difficile à obtenir.

Application des critères

  • Critère A (Population totale en déclin) : La population de la baie de Baffin est nombreuse (environ 45 000 individus de tous âges), mais sa tendance est inconnue. La population de la baie d’Hudson compte environ 2 100 individus adultes, mais sa tendance est très incertaine et le niveau soutenable de chasse est inconnu. La population de la baie d’Hudson pourrait diminuer de 30 % d’ici 30 ans si la chasse ne fait pas l’objet d’une étroite surveillance et d’une réglementation efficace.
  • Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : Sans objet, car la zone d’occurrence des deux populations est supérieure à 20 000 km².
  • Critère C (Petite population totale et déclin) : Sans objet, car le nombre d’individus adultes de la population de la baie de Baffin est supérieur à 10 000. Cependant, la poursuite de la chasse au niveau de 2002 causerait un déclin de la petite population de la baie d’Hudson (critère C1, Menacée). La gestion communautaire assure la surveillance de la chasse et semble réguler le nombre de prises au Canada. La population de la baie de Baffin, cependant, fait également l’objet d’une chasse au Groenland à des niveaux qui ne sont pas nécessairement soutenables.
  • Critère D (Très petite population, ou aire de répartition restreinte) : Les deux populations comptent plus de 1 000 individus et leur aire de répartition n’est pas restreinte.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune analyse quantitative n’a été entreprise.