Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Narval (Monodon monoceros) au Canada - Mise à jour

Information sur l'espèce

Nom et classification

Le narval (Monodon monoceros Linnaeus, 1758) est un mammifère du genre Monodon (Linnaeus, 1758), de la famille des Monodontidés (Gray, 1821– baleines blanches), du sous-ordre des Odontocètes (Flower, 1867– cétacés à dents) et de l’ordre des Cétacés (Brisson, 1762– cétacés, baleines). Il constitue la seule espèce du genre Monodon. On ne lui connaît aucune sous-espèce. L’espèce est notamment connue sous les noms de narval et licorne de mer, sea unicorn, narwhal ou narwhale (anglais), narhval (danois, norvégien), itsu-keku (japonais), rogozub (russe) et narval (suédois, espagnol). Les Inuits l’identifient au moyen de divers mots descriptifs en inuktitut (J. Kilabuk, comm. pers., 2002), dont tuugaalik (défense blanche), qirniqtaq qilalugaq (baleine noire) et allanguaq (tacheté de noir et de blanc). Ce dernier terme est courant dans différentes régions de l’Arctique.

Description

Le narval est un cétacé à dents de taille moyenne, dépourvu de nageoire dorsale et dont la nageoire caudale se divise en deux croissants convexes (figure 1). Comme son proche parent, le béluga (Delphinapterus leucas), le narval change de couleur en vieillissant. À la naissance, la peau du narval est inégalement teintée de gris ou de bleu-gris, mais elle devient uniformément noire ou noir bleuté peu après le sevrage (Arvy, 1978; Reeves et Tracey, 1980). À mesure que l’espèce vieillit, des stries et des taches blanches apparaissent autour de l’anus, de la fente génitale et du nombril, puis s’étendent sur toute la surface ventrale et sur les flancs. Chez les adultes, la couleur du ventre varie de blanc à jaune crème et celle du dos, de gris tacheté à noir. Les individus très âgés, les mâles en particulier, deviennent presque complètement blancs.

Figure 1. Narval mâle adulte (Monodon monoceros) (Dessin de Ray Phillips; © Ministère des Pêches et des Océans du Canada, reproduction autorisée).

Figure 1. Narval mâle adulte (Monodon monoceros)

Les narvals adultes sont les seuls cétacés à dents à ne posséder que deux dents (Eales, 1950). Celles-ci sont incluses à l’horizontale dans le maxillaire supérieur, une de chaque côté. Chez la plupart des mâles adultes, la dent de gauche forme une très longue défense d’ivoire droite et en spirale senestre (Dow et Hollenberg, 1977). Il est rare de voir une femelle portant une défense, un mâle sans défense ou un mâle ou une femelle portant deux défenses (Hay et Sergeant, 1976; Reeves et Tracey, 1980; Reeves et Mitchell, 1981).

En moyenne, les narvals mâles adultes sont plus gros que les narvals femelles adultes. Les mâles capturés à Arctic Bay de 1986 à 1989 mesuraient en moyenne 4,58 m (intervalle de 3,96 à 5,40 m; écart-type de 0,203 m; n = 56) et les femelles, 4,13 m (intervalle de 3,56 à 4,94 m; écart-type de 0,331 m; n = 20) (Roberge et Dunn, 1990). En moyenne, ces individus étaient beaucoup plus longs (P<0,001) que les narvals mâles (moyenne 4,35 m; intervalle de 3,90 à 4,86 m; écart-type de 0,226 cm; n = 37) et femelles (moyenne 3,81 m; intervalle de 3,48 à 4,20 cm; écart-type de 0,216 m; n = 17) capturés à Pond Inlet en 1982 et en 1983 (Weaver et Walker, 1988). À la naissance, les baleineaux mesurent habituellement environ 1,60 m (Hay, 1984; Neve, 1995a).