Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la minuartie naine (Minuartia pusilla) au Canada

Répartition

Répartition mondiale

Minuartia pusilla est présente dans l’ouest de l’Amérique du Nord, de la Colombie-Britannique jusqu’à l’Idaho, l’Arizona et le nord-est de la Californie vers le sud (figure 2; Douglas et al., 1998b).

Figure 2. Répartition de Minuartia pusilla en Amérique du Nord

Figure 2. Répartition de Minuartia pusilla en Amérique du Nord.

Répartition canadienne

Minuartia pusilla est connue dans une seule localité au Canada, dans le sud de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique (Ceska et Ceska, 1980; Douglas et al., 1998b, 2002a, b). Elle a été découverte récemment en 1977. Puisqu’elle croît dans un écoulement naturel avec d’autres espèces indigènes, il est très improbable qu’elle ait été introduite sur ce site. Sa présence sur des terrains inaccessibles et interdits au public (propriété du ministère de la Défence nationale (MDN)) explique sans doute la raison pour laquelle cette espèce n’a pas été remarquée avant 1977. Elle aurait pu aussi être négligée historiquement, avant que le site ne devienne une propriété du MDN, en raison de sa petitesse et de son apparente ressemblance avec M. tenella, une espèce très répandue et présente dans des habitats similaires. Depuis sa découverte, des botanistes ont inspecté avec beaucoup de soin la région autour de Victoria mais n’ont noté aucune autre présence de cette plante. 

Depuis 1997, plus de 150 heures de recherche ont été effectuées par des individus qualifiés sur les sites les plus susceptibles de la retrouver incluant les îles Trial, Discovery, Grifting Calmer et Saturna, l’îlet Alpha et Harling et Sax Points et le parc Uplands. Aucun individu ou population additionnel n’a été retrouvé. En février 2004, des spécimens de Minuartia tenella provenant du B.C. Provincial Museum ont été vérifiés pour déterminer si des spécimens de M. pusilla auraient pu être récoltés et faussement identifiés. Aucun spécimen additionnel de M. pusilla n’a été trouvé (Jennifer Penny à David Fraser, comm. pers., 9 février 2004).

Cette espèce semble être similaire dans sa répartition à un large éventail d’autres espèces trouvées en Californie et en Oregon mais complètement ou en grande partie absente de l’État de Washington. Ce groupe inclut des espèces telles que Allium amplectens, Crassula erecta (= C. connata), Clarkia viminea,  Dryopteris arguta, Isoetes nuttallii, Juncus kelloggii, Minuartia pusilla, Microseris bigelovii, Montia howellii, Myrica californica, Ranunculus californicus, Trifolium depauperatum, Triphysaria versicolor, Vulpia pacifica, Woodwardia fimbriata, etc. (Ceska et Ceska, 1997). La répartition de cette espèce est similaire à celle de la tonelle délicate (Tonella tenella), à laquelle le COSEPAC avait accordé en 2003 un statut de plante menacée. Ces deux espèces se retrouvent, dans une seule localité, dans la dépression de Georgie.

Figure 3. Localisation de Minuartia pusilla en Colombie-Britannique

Figure 3. Localisation de Minuartia pusilla en Colombie-Britannique.