Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

L’esturgeon blanc (Acipenser transmontanus)

Résumé du rapport de situation

Au Canada, on trouve l’esturgeon blanc en Colombie-Britannique, dans les bassins du Fraser, du Columbia et de la Kootenay. L’espèce a connu un déclin démographique causé par la surpêche historique, de même que par la disparition et la dégradation de son habitat. D’après les données sur les caractéristiques génétiques, le cycle biologique et les déplacements, la province compte six populations : trois dans le chenal principal du Fraser (cours inférieur, moyen et supérieur) et une dans un de ses importants affluents (la rivière Nechako); une dans le bassin du Columbia; et une dernière dans le bassin de la rivière Kootenay. La population du cours inférieur du Fraser ne s’est pas remise de la surpêche pratiquée au tournant du siècle dernier. Trois populations fréquentant des cours d’eau régularisés courent de graves dangers, car les jeunes n’arrivent jamais à atteindre le stade adulte. Presque tous les esturgeons des bassins de la Nechako, du Columbia et de la Kootenay sont des adultes âgés; lorsque ces poissons meurent, ils ne sont par remplacés par des jeunes. La longévité de l’espèce pourrait être la seule raison pour laquelle on la trouve encore dans certaines parties de l’aire de répartition historique. Des équipes de rétablissement ont été mises sur pied pour tenter de comprendre les échecs de recrutement. Le plan de rétablissement de la population de la rivière Kootenai (élaboré sous l’égide de la Endangered Species Act, aux États-Unis) en est à la phase de mise en œuvre. Celui de la population du cours supérieur du Columbia est terminé, et celui de la Nechako devrait l’être en 2004. La planification du rétablissement de ces populations a mobilisé les gouvernements provinciaux et les administrations locales; les Premières Nations; des spécialistes de la biologie des esturgeons, de la pisciculture, du rétablissement des espèces en voie de disparition, des effets des barrages hydroélectriques et de la restauration des habitats; des intervenants du secteur public et de l’industrie; de même que des agences de réglementation et des organisations tribales étatsuniennes pour ce qui est du Columbia. Le plan de rétablissement des groupes du Fraser en est aux étapes préliminaires.