Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

L’esturgeon blanc (Acipenser transmontanus)

Résumé technique - Par population

Acipenser transmontanus

Esturgeon Blanc - Par population

White Sturgeon

Zone d'occurrence au Canada : Colombie-Britannique

  • Populations d'importance nationale proposées (voir la figure 5 pour la zone d'occurrence) :
    • SP1 : Cours inférieur du Fraser – en aval de Hell’s Gate (km 211)
    • SP2 : Cours moyen du Fraser – entre Hell’s Gate et Prince George (du km 212 au km 790)
    • SP3 : Cours supérieur du Fraser – en amont de Prince George (du km 790 au km 1042)
    • SP4 : Rivière Nechako (affluent du Fraser)
    • SP5 : Cours supérieur du Columbia
    • SP6 : Rivière Kootenay


Information sur la répartition

Information sur la répartitionSP1SP2SP3SP4SP5SP6
Zone d’occurrence km2 (voir le tableau 1)2 3609 7002 970?10 72012 1906 780
Préciser la tendance.Stable?Stable?StableEn déclinEn déclinEn déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence?NonNonNonNonNonNon
Zone d’occupation km2 (voir le tableau 1)50098070470440480
Préciser la tendanceEn déclinStable?StableEn déclinEn déclinEn déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation?NonNonNonNonNonNon
Nombre d’emplacements existants111132
Préciser la tendance du nombre d’emplacements.IncertaineStable?StableEn déclinEn déclinEn déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements?NonNonNonNonNonNon
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat.En déclinStable?StableEn déclinEn déclinEn déclin


Information sur la population

 SP1SP2SP3SP4SP5SP6
Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population) en années.≈ 30-35≈ 35-40≈ 40≈ 40≈ 30-35≈ 30
Nombre d'individus matures (voir le tableau 2)

N.B. Tous les individus matures ne participent pas à la fraye chaque année. Les sex-ratios de toutes les populations sont > 1:1, et les femelles ne se reproduisent qu'une fois tous les 4-9 ans ou moins. (Voir dans le texte la section Biologie – Reproduction)
7650

749

185

457

942

752

Nombre de femelles matures≈ 1500≈ 90≈ 60≈ 150≈ 400≈ 380
Nombre de femelles en mesure de se reproduire au cours d'une année donnée.< 100< 10< 10< 15*< 15*< 40*
Tendances de la population totaleEn déclinInconnueInconnueEn déclinEn déclinEn déclin
p. 100 de déclin au cours des 10 dernières/prochaines années, ou sur 3 générations, selon le plus élevé.Peut-être ≥ 50 p. 100 (au cours des 100 dernières années)InconnuInconnuImportant, mais p. 100 indéterminé depuis les années 1960. 83 p. 100 prévu pour les 25 prochaines annéesSemblable à SP4Semblable à SP4 et SP5.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures?Oui, historiqueNonNonNonNonNon
La population totale est-elle gravement fragmentée?IncertainNonNonNonOuiEn partie
Préciser la tendance du nombre de populations.StableStableStableStableEn déclinEn déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations?NonNonNonNonNonNon
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).StableStableStableStableEn déclinEn déclin
Énumérer chaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.S.O.S.O.S.O.S.O.En aval du barrage HLK jusqu'à la frontière É.-U ≈1427; lacs Arrow ≈42; Slocan ≈5Du lac Kootenay au chutes Kootenai≈750; Réservoir Duncan ≈25

* Malgré la présence de femelles en mesure de se reproduire, il n'y a aucun recrutement dans ces populations.


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

 SP1SP2SP3SP4SP5SP6
Réelles (avec impacts majeurs)
· surpêche historiqueXXXXXX
· construction de barrages   XXX
· disparition ou dégradation de l'habitat à cause de l'élimination des milieux humidesX  X X
· contaminationX   XX
· braconnage et prises accessoiresXXXXXX
Imminentes (à l'intérieur d'une génération)
· construction de nouveaux barrages, ou des améliorations   XXX
· perte ou dégradation futures de l'habitat à cause de l'élimination des milieux humides, de la construction de digues, de la chenalisation, du dragage, de l'extraction de gravierX  XXX
· contaminationX??XXX
· menace potentielle de l'industrie émergente de l'aquaculture commerciale, si elle n'est pas correctement gérée (préoccupations au sujet de l'emplacement et du confinement des installations, de la sécurité, de l'accès au stock de géniteurs sauvages ou de l'importation de stocks non indigènes, et de la possibilité de masquer ou d'encourager le marché des poissons capturés illégalement ou des produits qui en sont dérivés)XXXXXX
· niveau de braconnage plus élevéXXXXXX


Effet d’une immigration de source externe

 SP1SP2SP3SP4SP5SP6
 FaibleMinimalMinimalNulNulNul
État des populations de l'extérieur du Canada. L'état de toutes les populations nord-américaines est semblable à celui des populations canadiennes, sauf dans le cours inférieur du Columbia, et pourrait donc assurer une immigration dans la population SP1.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?OuiPeu probablePeu probableNonNonNon
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre à l’endroit en question?OuiInconnuInconnuS.O.S.O.S.O.
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question?OuiS.O.S.O.S.O.S.O.S.O.
Une immigration de source externe est-elle probable?NonNonNonNonNonNon


Analyse quantitative

SP1SP2SP3SP4SP5SP6
S.O.S.O.S.O.S.O.S.O.S.O.

 

Résumé technique - Pour l’espèce

Acipenser transmontanus

Esturgeon Blanc - Pour l’espèce
White Sturgeon

Bassins du Fraser et du Columbia – Colombie-Britannique


Information sur la répartition

Zone d'occurrence (voir le tableau 1)44 720 km2
Préciser la tendanceEn déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence?Non
Zone d'occupation (voir le tableau 1)2 870 km2
Préciser la tendanceEn déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d'occupation?Non
Nombre d'emplacements existants ou présumés (voir plus haut, figures figure2 et figure5)6
Préciser la tendance du nombre d'emplacementsEn déclin et déclin prévu dans 3 emplacements où il n'y a aucun recrutement à la maturité.
Nombre d'emplacements historiques d'où l'espèce a disparuPeut-être 1
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans le nombre d'emplacements?Non
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitatEn déclin


Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population)≈ 35 ans
Nombre d'individus matures (capables de se reproduire)
Voir le tableau 2. Le recrutement est nul dans SP4-6.

N.B. Tous les individus matures ne participent pas à la fraye chaque année. Les sex-ratios de toutes les populations sont > 1:1, et les femelles ne se reproduisent qu'une fois tous les 4-9 ans ou moins. (Voir dans le texte la section Biologie – Reproduction)
< 9000
Nombre de femelles matures< 2 600
Nombre de femelles en mesure de se reproduire au cours d'une année donnée< 200
Tendances de la population totaleEn déclin – échec du recru­tement et perte des individus plus âgés.
p. 100 de déclin au cours des 10 dernières/prochaines années, ou sur 3 générations, selon le plus élevé> 50 p. 100 sur les 3 dernières générations; estimé à ≈20 p. 100 pour la prochaine génération.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans le nombre d’individus matures?Au cours du siècle dernier à cause de la surpêche.
La population totale est-elle gravement fragmentée?Oui
Préciser la tendance du nombre de populationsLes populations continueront à décliner si les conditions pour SP-4-6 ne sont pas stabilisées.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations?Non
Énumérer chaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

N.B. Tous les individus matures ne participent pas à la fraye chaque année. Les sex-ratios de toutes les populations sont > 1:1, et les femelles ne se reproduisent qu'une fois tous les 4-9 ans ou moins.(Voir dans le texte la section Biologie – Reproduction)
SP1-Cours inférieur du Fraser = 7650
SP-2-Cours moyen du Fraser = 749
SP3-Cours supérieur du Fraser = 185
SP4-Rivière Nechako = 457
SP5-Cours supérieur du Columbia = 942
SP6-Rivière Kootenay = 752
Nombre de femelles matures
Nombre de femelles en mesure de se reproduire au cours d'une année donnée. (En parenthèse)

* Malgré la présence de femelles en mesure de se reproduire, il n'y a aucun recrutement dans ces populations.
SP1 ≈ 1500 (< 100)
SP2 ≈ 90 (< 10)
SP3 ≈ 60 (< 10)
SP4 ≈150 (< 15)*
SP5 ≈ 400 (< 15)*
SP6 ≈ 380 (< 40)*


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Réelles (avec impacts majeurs)
- surpêche historique;
- construction de barrages et modifications subséquentes de l'habitat et de l'écosystème;
- disparition ou dégradation de l'habitat à cause de l'élimination des milieux humides, de la construction de digues, de la chenalisation, du dragage, de l'extraction de gravier et de la contamination;
- braconnage et prises accessoires.

Imminentes
- construction de nouveaux barrages;
- perte ou dégradation futures de l'habitat à cause de l'élimination des milieux humides, de la construction de digues, de la chenalisation, du dragage, de l'extraction de gravier et de la contamination
- le marché noir peut avoir une incidence sur le braconnage;
- menace potentielle de l'industrie émergente de l'aquaculture commerciale, si elle n'est pas correctement gérée (préoccupations au sujet de l'emplacement et du confinement des installations, de la sécurité, de l'accès au stock de géniteurs sauvages ou de l'importation de stocks non indigènes, et de la possibilité de masquer ou d'encourager le marché des poissons capturés illégalement ou des produits qui en sont dérivés).


Effet d'une immigration de source extérieure : Négligeable

État des populations de l'extérieur du Canada. (Voir plus bas.) L'état de toutes les populations nord-américaines est semblable à celui des populations canadiennes, sauf dans le cours inférieur du Columbia, et pourrait donc assurer une immigration dans la population SP1.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?Peu probable; faible probabilité dans le cours inférieur du Fraser (SP1) seulement.
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre à l’endroit en question?Peut-être dans le cours inférieur du Fraser.
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question?Possibilité dans le cours inférieur du Fraser.
Une immigration de source externe est-elle probable?Non


Analyse quantitative

S.O.
 


Statut actuel

  • COSEPAC – Espèce préoccupante, 1990
  • Autres
    • CITES – Annexe II
    • États-Unis – Espèce protégée (Protected Species, Endangered Species Act)
    • Canada – Espèces sauvages 2000 – Classement national – 2; Classement provincial – 3
    • Colombie-Britannique – Liste bleue (= SC)
  • Classement de The Nature Conservancy
    • Échelle mondiale G3
    • Échelle nationale
      • États-Unis–N4
      • Canada–N2
    • Échelle régionale
      • États-Unis: AK – S3S4, AZ - SEH, CA – S4, ID – S1, MT – S1, OR – S2, WA, - S3BS4N
      • Canada: C.-B. – S3
  • SSE des poissons d'eau douce, novembre 2003


Statut et justification de la désignation

Statut:
Espèce en voie de disparition
Code alphanumérique :
A2(c-e),4(b-e)
Justification de la désignation :
Espèce dont la durée de vie est longue, dont la durée de génération est de 30 à 40 ans et dont la maturité est tardive, qui a connu un déclin de plus de 50 p. 100 au cours des trois dernières générations. Trois des six populations sont en danger imminent de disparition du pays. Les populations restantes sont menacées par la dégradation et la perte de l’habitat attribuables aux barrages, aux retenues, à la canalisation, à la construction de digues et à la pollution. La pêche illégale (braconnage) et les prises accessoires sont aussi des facteurs limitants. En outre, l’industrie en évolution de l’aquaculture commerciale pourrait aussi poser des risques supplémentaires en matière de génétique, de santé et d’écologie pour les populations sauvages.


Application des critères

A1 – La pêche commerciale historique a cessé en 1915, mais on soupçonne qu'il y a encore du braconnage; d'autres facteurs limitatifs entreraient aussi en ligne de compte. Il est donc problématique d'appliquer les conditions du critère A1.

A2(c-e) – Une population (SP1) a décliné de plus de 50 p. 100 au cours des 100 dernières années. Nous ne disposons d'aucune information sur les tendances des populations SP2 et SP3, mais les trois autres (SP4-6) ont connu des déclins importants depuis les années 1960, sans donner par ailleurs aucun signe de rétablissement. Les projections pour ces 3 populations prévoient un déclin supérieur à 83 p. 100 dans moins d'une génération. Le déclin global au cours des 100 dernières années a été considérable (> 50 p. 100). On a observé une diminution marquée de la quantité et de la qualité de l'habitat partout dans l'aire de répartition, et le braconnage et les prises accessoires demeurent des facteurs limitants. Dans certaines régions, la pollution a contaminé l'habitat et provoqué dans les assemblages d'espèces des changements qui ont eu des impacts sur les relations prédateur-proie de même que sur la compétition inter et intraspécifique.

A3 – S.O. On ne possède aucune information sur le déclin prévu sur 3 générations. Nous savons par contre que le taux global de déclin devrait être de l'ordre de 20 p. 100 dans la prochaine génération et que 3 populations déclineront de plus de 83 p. 100 au cours de la même période. Il faut faire trop d'hypothèses pour appliquer le critère.


A4(a – e) – Déclin global > 50 p. 100 sur les trois dernières générations. Le déclin se poursuit et devrait être de l'ordre de 20 p. 100 sur les 25 prochaines années (< 1 génération). Une population a décliné de plus de 50 p. 100 au cours des 100 dernières années (< 3 générations) et, bien que nous ne possédions pas vraiment d’estimations du déclin des populations SP4-6, nous savons qu'il y a eu un déclin historique (significatif) de l'effectif depuis les années 1960 et que ce déclin se poursuit et devrait être de l'ordre de 83 p. 100 ou plus sur la prochaine génération. Il ne semble pas y avoir de recrutement dans ces populations à l'heure actuelle. Les populations sont fragmentées à cause de la réduction, de la dégradation et de la contamination de l'habitat, et pourraient faire l'objet d'une exploitation illégale (braconnage). Une industrie de l'aquaculture commerciale en développement pourrait aussi faire courir d'autres risques d'ordre génétique, sanitaire et écologique aux populations sauvages.

B – Ne répond pas au critère B parce que la taille de la zone d'occurrence et de la zone d'occupation dépasse les limites minimales.

C – Ne répond pas rigoureusement au critère étant donné que le nombre d'individus matures dépasse 10 000.


Toutefois, il faut souligner que moins de 2 600 de ces individus sont des femelles, que la population de génitrices effectives est inférieure à 260, et qu'il n'y a aucun recrutement dans les populations SP4-6. Le déclin global devrait être supérieur à 10 p. 100 et inférieur à 20 p. 100 sur la prochaine génération. Les populations sont fragmentées et plus de 70 p. 100 des individus matures sont dans la population SP1.

D – S.O. Le nombre d'individus matures et le nombre d'emplacements dépassent les valeurs seuils.

E – S.O. Les données sont insuffisantes pour faire une analyse quantitative.