Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le psilocarphe nain, Population des montagnes du Sud et la population des Prairies au Canada – Mise à jour

Répartition

Aire de répartition mondiale

L’aire de répartition principale du P. brevissimuss’étend du centre et de l’est de l’Oregon, puis, vers le sud, le long des deux côtés de la chaîne de la Sierra Nevada jusqu’en Basse-Californie (figure 2). L’espèce est aussi présente au Chili et en Argentine (Hitchcock et al., 1955; Morefield, 1993). 

Il existe de nombreuses populations qui se retrouvent en dehors de l’aire de répartition principale, soit au nord et à l’est de celle-ci--dans le nord de l’Utah, du Wyoming et du Montana, dans le sud de l’Idaho, dans le centre-est de l’État de Washington et au nord dans l’ouest du Canada, juste au nord du 49e parallèle (Kartesz, 2003). Ces populations semblent être discontinues, et il n’y a pas de preuve de transfert de gènes entre elles. Vraisemblablement, les populations de nombreuses plantes présentes dans les étangs printaniers s’y établissent en raison d’un transfert de semences effectué par la sauvagine et les oiseaux de rivage en migration (Silveira, 1998). Curieusement, bien que le P. brevissimus ait été recensé dans le sud de l’Idaho, où il est relativement commun, il est absent de la partie nordique de cet État. Une espèce similaire, mais plus petite, le P. tenellus, a été recensée dans le nord de l’Idaho, où elle est très rare (Mancuso, comm. pers., 2005). Par contre, le P. tenellusn’a pas été recensé dans le Montana, et tous les spécimens de cet État (incluant les populations de la portion nordique des comtés) ont été identifiés comme étant de l’espèce P. brevissimus.

Figure 2. Répartition nord-américaine du Psilocarphus brevissimus (selon des cartes provenant de Cronquist, 1950; Douglas et al., 2000, 2003; Kartesz, 2003)

Répartition nord-américaine du Psilocarphus brevissimus

Aire de répartition canadienne

La population des Prairies (figure 3) occupe de nombreux sites ayant une zone d’occurrence de 23 760 km². La zone d’occupation de plusieurs sites de la population des Prairies n’a pas été enregistrée, mais le regroupement  de ces zones est estimé, à partir des descriptions de l’habitat et des préférences, à moins de 40 ha.

Figure 3. Répartition de la population des Prairies du Psilocarphus brevissimus

Répartition de la population des Prairies du Psilocarphus brevissimus

La population des montagnes du Sud (figure 4) n’occupe que trois sites ayant une zone d’occurrence de 1,5 à 2,0 km². L’aire occupée est d’environ 0,1 ha.

Figure 4. Répartition de la population des montagnes du Sud du Psilocarphus brevissimus. (Les deux emplacements du sud ne sont qu’à 700 m l’un de l’autre et sont situés à environ 2,5 km de l’emplacement du nord.)

Répartition de la population des montagnes du Sud du Psilocarphus brevissimus