Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le milandre au Canada

Résumé technique

Galeorhinus galeus

Milandre Tope
Répartition au Canada : Océan Pacifique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada
73 600 km². Fondée sur l’étendue géographique de l’intervalle de profondeur représentant 95 % des prises de pêche au chalut.
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?
Inconnu
Superficie de la zone d’occupation (km²)
2 000 km² (minimum). Fondée sur l’occurrence issue de la pêche commerciale au chalut représentée par des mailles de 5 km sur 5 km. Cette valeur est un minimum.
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?
Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.
Inconnu
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?
Inconnu
Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).
Inconnues, probablement stables

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
23 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).
Inconnu
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.
Inconnue
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
Inconnu
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?
Inconnu, peu probable
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?
Peu probable
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?
Inconnu, peu probable
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.
Inconnues

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

À l’échelle mondiale, la pêche est la principale menace qui pèse sur la population. Selon les données historiques, la surpêche dans le nord-est du Pacifique durant la fin des années 1930 et le début des années 1940 aurait gravement contribuée à réduire la population. La pression exercée par les activités de pêche sur la population du nord-est du Pacifique a été très faible au cours des 60 dernières années et, à l’heure actuelle, ne représente probablement qu’une faible menace, bien que la taille de la population soit inconnue.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis : La situation du milandre dans les eaux étatsuniennes au sud de la frontière canadienne est inconnue. Le milandre n’a pas été signalé dans les eaux de l’Alaska.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Oui, espèce très migratrice; il est probable que les eaux canadiennes ne servent qu’à une utilisation saisonnière.
Des individus immigrants seraientils adaptés pour survivre au Canada?
Oui, selon la saison
Y atil suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?
Oui
La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?
Probable, mais inconnue

Analyse quantitative

Aucune analyse quantitative n’a été entreprise

Statut existant

COSEPAC : Préoccupante (2007)
UICN : Vulnérable (VU A1bd) à l’échelle mondiale

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : s/o

Justification de la désignation : On croit que cette espèce de requin de la côte du Pacifique migre intensivement dans l'ensemble de son aire de répartition, entre le détroit d'Hecate, en Colombie-Britannique, et le golfe de la Californie. Il n’existe aucune indication que l'espèce a des populations distinctes, donc, pour les besoins de la présente évaluation, elle est considérée comme une seule population. Ce requin se nourrit principalement de poissons. Au Canada, il occupe les eaux du plateau continental entre l'ouest de l'île de Vancouver et le détroit d'Hecate. Il atteint une longueur maximale de moins de deux mètres, il atteint la maturité vers l’âge de 12 à 17 ans, sa longévité est d'au moins 45 ans, et la durée de génération est de 23 ans. L'espèce est reconnue pour sa forte concentration en vitamine A dans le foie, qui dépasse celle de tout autre poisson du nord-est du Pacifique. La demande en vitamine A durant la Seconde Guerre mondiale a donné lieu à une pêche importante qui s'est rapidement effondrée à cause de la surexploitation. Plus de 800 000 individus, principalement de grands adultes, ont été pêchés pour leur foie de 1937 à 1949 dans l'ensemble de l'aire de migration de l'espèce. L’espèce est rarement observée de nos jours dans les eaux canadiennes. Elle ne fait l’objet d’aucune pêche commerciale au Canada, mais des individus sont encore pris de façon accessoire au Canada et aux États-Unis, et elle demeure une espèce ciblée par les petites pêches commerciales et récréatives aux États-Unis. Étant donné qu’il n’existe aucune estimation de la population pour cette espèce, la durabilité des niveaux de prises actuelles ne peut être évaluée. La mortalité continue causée par les pêches, l’absence d’un plan de gestion pour les prises accessoires au Canada et la longue durée de génération ainsi que la faible fécondité de l’espèce soulèvent des préoccupations.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Aucun renseignement n’est disponible sur les tendances de la population.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ce critère ne s’applique pas car on croit que la zone d’occurrence dépasse 20 000 km² et que la superficie de la zone d’occupation est probablement plus grande que 2 000 km².
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : Aucun renseignement n’est disponible sur la population globale ou les tendances.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Aucun renseignement n’est disponible sur la population globale; l’aire de répartition limitée ne s’applique pas, car la superficie de la zone d’occupation est beaucoup plus grande que 20 km².
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune analyse entreprise.