Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Méconelle d’Orégon (Meconella oregana) au Canada

Information sur l'espèce

Nom et classification

Le Meconella oregana Nutt. appartient à la famille des Papavéracées; il n’existe que trois espèces du genre Meconella. Au Canada, le Meconella oregana est le seul représentant du genre et on ne lui reconnaît aucune sous-espèce ou variété.

Des variétés et des sous-espèces du Meconella oregana ont été décrites dans le passé, mais elles ont été reclassées par la suite (Kartesz, comm. pers., 2004). Le Meconella californica Torr. et Frém. était autrefois connu sous les noms de Meconella oregana ssp. californica (Torr.) E. Murray, Meconella oregana var. californica (Torr. et Fremont) Jeps., Meconella oregana var. californica Jepson, Meconella oregana var. octandra (Greene) Jeps. et Meconella oregana var. octandra Jeps. Le Meconella denticulata Greene était autrefois connu sous les noms de Meconella oregana var. denticulata (Greene) Jeps. et Meconella denticulata Jeps. (ITIS, 2002; Kartesz, comm. pers., 2004).

Parmi les anciens synonymes génériques de l’espèce, on compte Platystigma oreganum Brew. et Wats. (1876) et Platystemon oreganus Curran (1887) (Hitchcock et Cronquist, 1964). Le statut taxinomique actuel de l’espèce est bien accepté (ITIS, 2004). L’analyse génétique de la famille confirme la classification actuelle (Hoot et al., 1997).

Les noms communs anglais du Meconella oregana sont : Oregon meconella, white fairypoppy, white meconella et Oregon poppy (Douglas et al., 1999; Rush et al., 1999; California Native Plant Society, 2003; NatureServe, 2003; Sacramento Fish and Wildlife Office, 2003; ITIS, 2004; Washington Natural Heritage Program, 2004). 

En Californie, où l’aire de répartition de l’espèce chevauche celles du Meconella californica et du Meconella denticulata, il y a eu une certaine confusion dans l’identification de spécimens dans les comtés de Contra Costa et de Santa Clara. Conséquemment, le Meconella oregana n’a pas été inclus dans le nouveau Jepson Manual, mais on a par la suite reconnu sa présence en Californie (Flora of North America Editorial Committee, 1993; California Native Plant Society, 2003; Clark, comm. pers., 2004).[1]

Description morphologique

Le Meconella oregana est une petite plante herbacée annuelle à racine pivotante mince. Les tiges, uniques ou partant en faible nombre près de la base, sont dressées à ascendantes. À la floraison, les plantes sont d’une hauteur de 2 à 16 cm, glabres et de couleur bleu-vert (Flora of North America Editorial Committee [éd.], 1993+; Douglas et al., 1999). Les spécimens recueillis en Colombie-Britannique ont une taille de 1 à 8 cm (observations du rédacteur).

Les feuilles de l’espèce ont la forme d’une cuillère, sont entières et forment une rosette basilaire. Les feuilles basilaires ont une longueur de 3 à 18 mm, le pétiole mesurant de 1 à 10 mm compris. Les feuilles de la tige, d’une longueur de 5 à 9 mm, sont opposées, de forme lancéolée à linéaire et sessiles (Douglas et al., 1999; Rush et al., 1999; Washington Natural Heritage Program, 2004).

La fleur solitaire est portée par un pédoncule filiforme axillaire ou terminal, souvent plus long que la tige. Les fleurs sont généralement composées de six pétales ovés blancs (de 1,3 à 4 mm de longueur) et de trois sépales (Flora of North America Editorial Committee [éd.], 1993+; Douglas et al., 1999). Les étamines sont au nombre de quatre à six, en une seule série (Flora of North America Editorial Committee [éd.], 1993+). Les fleurs peuvent présenter certaines irrégularités, comme des pétales ou des étamines fusionnés ou manquants ou des asymétries (Ernst, 1967).

Figure 1. Petite touffe de Meconella oregana, avec quelques fruits. Les plantes ont une hauteur d’environ 4 cm.

Figure 1. Petite touffe de Meconella oregana, avec quelques fruits. Les plantes ont une hauteur d’environ 4 cm.

Le Meconella oregana produit une capsule linéaire, d’abord verte et prenant ensuite une coloration ocre à brune, renfermant de nombreuses graines. La taille de la capsule est de 1 à 1,6 cm de longueur par 0,1 cm de diamètre (Gunn et Seldin, 1976; Gunn, 1980). La capsule ne forme pas de valves à proprement parler mais libère les graines en s’ouvrant au niveau des placentas (Ernst, 1962). Les graines sont lisses et luisantes, et leur couleur varie d’ambré à noirâtre. Leurs dimensions sont de 0,6 à 0,8 sur 0,4 à 0,6 sur 0,3 à 0,4 mm (Gunn et Seldin, 1976; Gunn, 1980). La figure 1 illustre l’apparence générale de l’espèce.

Description génétique

Le Meconella oregana est diploïde et son nombre chromosomique est de 8. Les chromosomes sont plus petits que ceux d’autres espèces de la sous-famille des Platystémonoïdées (Ernst, 1967).


[1] En Californie, on peut confondre des spécimens du Meconella oregana avec des individus peu développés du Meconella californica, espèce qui se distingue toutefois par ses pétales généralement plus grands (de 8 à 10 mm au lieu de 2,5 à 4 mm), un plus grand nombre d’étamines (de 6 à 16 plutôt que de 4 à 6) et des étamines en deux séries plutôt qu’en une seule (Munz et Keck, 1959; Ernst, 1967; Flora of North America Editorial Committee [éd.], 1993+). Le Meconella denticulata se distingue par ses longues anthères cylindriques du Meconella oregana, qui a des anthères globulaires (Hannan, comm. pers., 2004). Le Meconella oregana se distingue du Platystigma linearis Benth. par la présence de feuilles à la fois sur le pied et sur la tige, ainsi que par sa fleur blanche plutôt que jaune (Munz et Keck, 1959; Rush et al., 1999; Washington Natural Heritage Program, 1992; Washington Natural Heritage Program, 2004). On peut également confondre le Meconella oregana avec des moutardes annuelles, mais ces plantes sont très faciles à distinguer lors de la floraison (Washington Natural Heritage Program, 1992).