Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’hypogymnie maritime au Canada – Mise à jour

Hypogymnia heterophylla
Hypogymnie maritimeSeaside bone
Répartition au Canada :Colombie-Britannique

 

Information sur la répartition
·        Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Délimitée par le polygone englobant toutes les occurrences actuelles, tracé au moyen du SIG.
8,70 km2
·        Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue)Stable
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?Non
·        Superficie de la zone d’occupation (m2)
La superficie occupée est calculée à raison de 25 m2 par sous‑population; 10 sous‑populations = 250 m2
8 km2, selon une grille de 2 km sur 2 km; la superficie réellement occupée est de 250 m2
·        Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue) Stable
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non
·        Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés 4 au Canada
·        Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)Stable
·        Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)Stable

 

Information sur la population
·        Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etcDe 10 à 15 ans
·        Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)Inconnu, mais probablement > 1 000 thalles
·        Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue:Stable
·        S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). Inconnu
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?Non
·        La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées?Non
·        Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue) Stable
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?Non

 

Énumérer les sous-populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune :

  1. Secteurs de Pike’s Point et d’Iron Mine Bay :

East Sooke 1 > 100

East Sooke 2 > 100

East Sooke 3 > 100

  1. Secteur d’Aldridge Point jusqu’à Beechy Head

East Sooke 4 > 100

East Sooke 5 > 100

  1. Île Bentick

Île Bentinck 6 > 10

Île Bentinck 7 > 10

Île Bentinck 8 > 100

Île Bentinck 9 > 100

  1. Sheringham Point

Sheringham Point 10 > 100

 

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)
Les violentes tempêtes survenues à l’hiver 2006-2007 ont endommagé de nombreux arbres dans le secteur côtier du parc régional East Sooke; les débris ne seront pas enlevés.

 

Immigration de source externe 
 ·        L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?
États-Unis : 3 populations dans l’État de Washington, au sud des populations canadiennes; nombreuses populations en Oregon et en Californie
 ·        Is immigration known or possible?Possible, à partir des populations de Puget Sound
 ·        Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?Oui
 ·        Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?Inconnu
 ·        La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?Inconnu

 

Analyse quantitative
 [fournir les détails des calculs, les sources de données, les modèles, etc.]Sans objet

 

Statut existant
COSEPAC : espèce préoccupante (1996), espèce menacée (2008)

 

Applicabilité des critères

Critère A (Déclin du nombre total d’individus matures) :
Sans objet. Ne correspond pas au critère, car il n’y a aucun signe de déclin.
Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :
Sans objet. Ne correspond pas au critère, car il n’y a aucun signe de fluctuation ou de déclin.
Critère C (Petite population et déclin du nombre d’individus matures) :
Sans objet. Ne correspond pas au critère, car il n’y a aucun signe de déclin.
Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :
Ne correspond pas au critère de la catégorie D1, « espèce menacée » (nombre d’individus probablement > 1 000), mais correspond au critère de la catégorie D2, « espèce menacée », puisque le nombre de sites est inférieur à 5 et que l’habitat risque d’être dégradé par des événements stochastiques (tempêtes hivernales) en très peu de temps et à plus ou moins brève échéance.
Critère E (Analyse quantitative) :
Sans objet.

 

 

 

Statut et justification de la désignation

Statut :

Espèce menacée

Code alphanumérique :

D2

Justification de la désignation :

Ce lichen est endémique à la côte Pacifique de l’Amérique du Nord; le sud-ouest de l’île de Vancouver représente la limite septentrionale de son aire de répartition. La survie de l’espèce dépend des forêts de pins tordus à un stade de succession précoce à intermédiaire qui longent la côte. Les populations semblent stables, mais leur occurrence est limitée et l’espèce n’est présente que dans quatre emplacements. Les tempêtes hivernales extrêmes, lesquelles augmenteront vraisemblablement, constituent la principale menace qui pèse sur l’espèce.